Europe de la culture : où sont les femmes ?

L’idée de cet article est de vous proposer un compte-rendu de la table ronde « Egalité homme-femme dans le secteur culturel : l’Europe en mouvement ? », de réfléchir sur la situation des bibliothèques au regard des conclusions de cette conférence, et enfin d’identifier un partenaire potentiel pour les bibliothèques : le réseau H/F.

L’égalité entre femmes et hommes au programme de l’european lab

La semaine dernière se tenait à l’Hôtel de Ville de Lyon l’European Lab, une plate-forme professionnelle dédiée aux acteurs de l’innovation culturelle en Europe et dans le monde.

En amont des conférences inaugurales du Lab, l’association H/F Rhône-Alpes organisait une table ronde intitulée « Egalité homme-femme dans le secteur culturel : l’Europe en mouvement ? ». Cette table ronde rassemblait les réseaux et responsables politiques européens qui s’engagent pour l’égalité professionnelle femme-homme dans les arts et la culture. La table ronde avait pour but  l’inclusion de la question de l’’égalité femme-homme dans le futur programme culture de l’Union européenne 2014 -2020 : « Europe créative », ce nouveau programme dédié aux secteurs de la culture et de la création proposé par la commission européenne  en novembre 2011 .Brochure SACD : où sont les femmes ?

Inégalités hommes-femmes : la France à la traîne

Alors que les pays nordiques occupent les premières positions du classement du Forum économique mondial en matière d’égalité entre les sexes, la France se situe en 2011 au 48ème rang (position en baisse depuis plusieurs années : 18ème position en 2009, 46ème en 2010).

Mariana Araoz, metteuse en scène et comédienne, expliquait ainsi comment son travail en Suède lui avait permis de prendre conscience du retard français. La Suède a en effet mis en place depuis 10 ans une véritable politique d’égalité. La question des femmes dans le spectacle vivant et la culture s’intègre ainsi à un ensemble d’initiatives en faveur de l’égalité : congé paternité de même durée que le congé maternité,  travail sur la publicité sexiste.

 « Quand on commence à compter on est énervée pour toute sa vie »

Blandine Pélissier, traductrice et membre fondatrice d’H/F Ile de France, a évoqué les chiffres accablants mis en lumière par les rapports sur la place des femmes dans la culture, tout en insistant sur le caractère indispensable de la production de statistiques.

 « On ne s’était pas figuré jusque-là que les hommes pouvaient diriger jusqu’à 92% des théâtres consacrés à la création dramatique, 89% des institutions musicales, 86% des établissements d’enseignement, que leur place dans les programmations pouvait atteindre 97% pour les compositeurs, 94% pour les chefs d’orchestre, qu’ils pouvaient être les auteurs de 85% des textes à l’affiche des théâtres du secteur public et y signer 78% des mises en scène. » indiquait le rapport de Reine Prat en 2009.

Hommes créateurs et directeurs, femmes spectatrices

Bien que les femmes soient majoritaires dans les écoles de théâtre, 2/3 des rôles sont masculins. Christine Hamilton, consultante culturelle en Ecosse, explique en partie cette situation par le « Problème Shakespeare ». L’auteur le plus joué en Grande-Bretagne propose en effet dans ses œuvres 281 personnages dont 260 sont des hommes. Il y a donc moins d’opportunités pour les actrices. On peut par ailleurs noter que les théâtres les mieux financés au Royaume-Uni sont ceux qui ont le répertoire le plus classique. Cela pose la question du rôle de la subvention publique dans l’incitation à davantage d’égalité. Le dispositif des saisons égalité proposées par le réseau H/F est en ce sens un outil intéressant.

Par ailleurs, si la majorité des directeurs, des metteurs en scène et des acteurs sont des hommes, le public du théâtre est surtout composé des femmes, comme celui des bibliothèques.

Et dans les bibliothèques … ?

 « Depuis que la présidence de l’ABF a été assurée par une femme, quatre hommes se sont succédé. Pire encore, sur les quelques quarante présidents de l’ABF, on trouve 4 femmes seulement ! » notait Pascal Wagner dans l’édito de la revue Bibliothèques en décembre 2012. L’inspection générale des bibliothèques est également composée à 70% d’inspecteurs. Le mémoire « Femmes, pouvoir et bibliothèques : l’accès aux hautes fonctions dans les bibliothèques françaises », propose une analyse de ces questions.

Du côté des fonds, s’il existe peu de données dans le secteur du livre, un rapide coup d’œil dans les rayonnages de littérature donne une idée de la tendance : la majorité des auteurs sont des hommes. Il ne s’agit pas ici de mettre en cause les politiques d’acquisition des bibliothécaires. Ce phénomène se retrouve en librairie, dans l’édition, dans la création et s’explique par différents facteurs. Mais la question mérite d’être posée, comme elle l’a été récemment pour les musiques actuelles dans le mémoire « musiques actuelles : les femmes sont elles des hommes comme les autres ? » Mémoire qui peut d’ailleurs intéresser les discothécaires !

H/F Rhône-Alpes a également organisé en partenariat avec la bibliothèque de l’heure joyeuse 2 colloques sur « les femmes dans le conte – les femmes conteuses ».

La question des alternances politiques

Margarita Borja, vice-Présidente de Clásicas y Modernas, poète, dramaturge et metteuse en scène a alerté l’assistance sur le cas espagnol et les implications des alternances politiques. En Espagne, l’arrivée au pouvoir de José Luis Rodríguez Zapatero, premier président à se déclarer féministe, et qui a constitué le premier gouvernement paritaire en Espagne a entraîné des évolutions législatives en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes. Des initiatives ont vu le jour dans le secteur culturel notamment, suite au travail de lobbying des associations féministes. Un mouvement similaire est à l’oeuvre aujourd’hui en France. La délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes du Sénat a ainsi choisi comme thème annuel de réflexion  « Femmes dans le secteur de la culture ».

Mais après un an d’alternance politique en Espagne, beaucoup d’initiatives ont été abandonnées. « On a beaucoup perdu ». C’est aussi la question que soulève Renan Benyamina dans son mémoire Du placard aux rayons : visibilité des questions de genre en bibliothèques (p.40) : « Qu’adviendrait-il des fonds sur le genre ou des diverses manifestations et bibliographies sur l’homophobie ou les stéréotypes de genre si Jean-Marc Nesme, – pour qui « la promotion de l’idéologie du “gender” dans les manuels scolaires » s’apparente à une « dérive sectaire » – ou Christian Vanneste – qui s’est entre autres illustré par ses propos sur la négation de la déportation d’homosexuels pendant la seconde guerre mondiale –, étaient élus dans des collectivités où les bibliothèques sont actives sur le sujet ? » Un billet sera prochainement consacré à ce mémoire sur le blog Légothèque.

Une conclusion de la table ronde était le rôle du cadre légal européen comme outil de pérennisation des politiques en faveur de l’égalité aux niveaux nationaux.

H/F Rhône-Alpes

Le mouvement H/F : un partenaire pour les bibliothèques !

H/F est un collectif né à Lyon en 2009, qui a ensuite essaimé vers d’autres régions. Depuis juillet 2011, une fédération des différents collectifs H/F régionaux existe et se construit progressivement afin de mener des actions au niveau national. Actuellement, en France, 12 collectifs régionaux H/F militent pour l’égalité dans la culture dans leur région. Ces collectifs peuvent être des partenaires intéressants pour les bibliothèques !

H/F Rhône-Alpes organise une conférence au Lyon BD Festival ! « La BD se donne-t-elle un genre ? » le 14 juin 2013 à 14h30.

Pour conclure, une citation évoquée lors de la table ronde : « Le féminisme c’est comme le ménage, si on ne s’y colle pas régulièrement, on finit par s’habituer à la crasse »  (repris par Causette) et une petite sélection documentaire sur les femmes dramaturges !

Advertisements

7 réflexions sur “Europe de la culture : où sont les femmes ?

  1. Pingback: Feminism is like housework. You need to re-visit it every 10 years. | Christine Hamilton Consulting

  2. Pingback: Veille hebdomadaire – 19.05.13 | Biblio Kams

  3. Pingback: Comité Ministériel pour l’égalité des femmes et des hommes dans le champ culturel et médiatique | Légothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s