Exposer le genre, lutter contre l’obscurantisme

L’obscurantisme, et la bêtise qui lui est congénitale, sont depuis ces derniers mois en France particulièrement virulents. C’est un peu comme la grippe, Voilà une maladie qu’on ne peut totalement éradiquer, seulement confiner, repousser : chaque année une nouvelle souche, à chaque hiver un nouvel avatar du virus…

Les bibliothèques, vaccin contre l’obscurantisme

Légothèque et la bibliothèque de Saône-et-Loire se sont donc associées pour proposer un vaccin : une exposition intitulée Le genre, qui permettra de découvrir au fil de 7 panneaux l’histoire et l’archéologie du concept de genre, mais aussi les grands textes et auteur(e)s nord-américains et français. Un panneau de l’exposition est consacré aux problématiques de l’art et du genre, un autre propose une cartographie française des centres de ressources, enfin un panneau aborde la question du genre et de la littérature jeunesse, objet de certains regards politiciens malveillants.

Le genre n’est pas ce que vous fantasmez…

Mais pourquoi diable le genre, dira-t-on ? Les bibliothèques ne peuvent rester indifférentes aux débats de société. Non qu’il s’agisse pour elles et leurs responsables de prendre parti, mais bien au contraire de proposer aux citoyens des outils de compréhension de ces débats et d’éclairer ainsi leur jugement. En somme, le seul objet des bibliothèques est de créer les conditions d’un débat honnête et raisonnable en donnant à connaître les choses sur le fond. Les questions liées au genre, qui sont régulièrement instrumentalisées depuis plusieurs mois, doivent donc être prises à bras le corps par les bibliothécaires, ce qui permet de présenter d’un point de vue objectif tout ce que recouvre ce concept.

Le 8 mars, journée internationale des droits des femmes

Cette exposition, qui est itinérante, et qui pourra être vue dans les bibliothèques qui souhaiteront l’emprunter, sera inaugurée à la bibliothèque de Saône-et-Loire le 8 mars prochain, date de la journée internationale des droits des femmes. Afin de montrer que le genre n’est pas une apologie ni de l’homosexualité ni du brouillage des genres, mais bien un outil conceptuel au service d’une lecture objectivée des rapports femmes/hommes qui régissent la société.

Cette exposition est accompagnée d’une sélection bibliographique autour de la question du genre – en incluant des livres d’auteurs qui s’opposent au genre – et de la projection du film de Thomas Riera, Pèche mon petit Poney. Des QR codes sur les panneaux vous permettent d’aller plus loin.

Légothèque poursuit donc son travail de sensibilisation autour de la construction de soi et de la lutte contre les stéréotypes.

Advertisements

Une réflexion sur “Exposer le genre, lutter contre l’obscurantisme

  1. Pingback: Exposer le genre, lutter contre l'obscurantisme...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s