Adieu les rebelles !

Marie-Josèphe Bonnet. Adieu les rebelles ! Flammarion, 2014 (collection Café Voltaire), 130 p.

Dans son essai, Marie-Jo Bonnet évoque le militant homosexuel Guy Hocquenghem, qu’elle a connu. La voix de ce dernier manque en ces temps de débat ou post-débat sur le mariage, la loi famille, la PMA et la GPA. En ces temps de réaction aussi… et il est tout à fait rafraîchissant de ré-entendre ces voix en 2014. M.-J. Bonnet réunit en effet dans une même problématique l’histoire du mouvement de libération – homosexuelle, féminine – et les questions actuelles sur la PMA et la GPA.

Docteure en histoire, Marie-Jo Bonnet expose clairement et avec le recul nécessaire l’histoire qu’elle a contribué à écrire, en actes, dans les années 1970. Les liens entre les mouvements de libération sont à cette époque fondamentaux : MLF, FHAR (Front homosexuel d’action révolutionnaire), Gouines Rouges (1971). Tout au long de son essai, l’auteure ne peut croire que les combats de l’époque, en rupture avec la société dans ce qu’elle a de plus traditionnel, l’ordre moral sexiste et matrimonial, aient abouti aujourd’hui à des revendications à ce point conformistes comme le mariage pour les homosexuels. C’est le sens qu’elle donne à son titre : “S’il en est ainsi, alors vraiment, je peux dire adieu les rebelles !”

Pour autant, aucune résignation ou facilité n’envahit sa réflexion. Dans une partie détaillée, M.-J. B. expose les raisons qui la poussent à émettre les plus grandes réserves au sujet de la PMA et de la GPA, tout en regrettant la confiscation de vrais débats sur ces sujets, par la polarisation entre pro-GPA et PMA versus “homophobes”. M.-J. B. donne un avis qui va vers la nuance, au nom de ses convictions et par son positionnement. C’est donc avec infiniment d’intérêt que nous avons lu cet essai lesbien militant, qui fait place à toute une part de l’histoire sociale récente, et situe les débats actuels dans leur filiation militante.

Nous conseillons également cet ouvrage pour vos exercices d’indexation (ô question : dans quelle classe Dewey le situer ? Histoire, féminisme, droit de la famille ?… Tout l’intérêt du livre est là !) 😉

Thierry Fouillet

Advertisements

Une réflexion sur “Adieu les rebelles !

  1. Pingback: Le moment politique de l’homosexualité | Légothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s