Colloque 2015 de l’Ecole du livre jeunesse de Montreuil – Littérature jeunesse et débats de société font-ils bon ménage ?

Extension du Salon du livre jeunesse de Montreuil, l’École du livre de jeunesse propose tout au long de l’année des formations ainsi que des colloques à destination des professionnels du livre.

Le prochain colloque qui se déroulera le 18 Juin prochain aura pour thème : « Littérature jeunesse et débats de société font-ils bon ménage ? »

Trois interventions se dérouleront sur la matinée :

« Littérature, enfances, cultures et société » par Philippe Forest, auteur, critique à Art press et
maître de conférences en littérature comparée à l’université de Nantes ;

« Éducation, morale, anticonformisme… Du XVe siècle à nos jours, la littérature jeunesse est-elle une littérature toujours « sage » ? » par Sylvie Servoise, rédactrice en chef de la revue Raison publique, en charge du pôle « Littérature, arts et culture », Maître de conférences à l’Université du Maine et à Sciences-po Paris ;

« Censure et autocensure, quelle politique pour les acquisitions ? » avec Daniel Delbrassine, enseignant dans le secondaire et maître de conférences à l’Université de Liège.

Légothèque participera au débat du début d’après-midi intitulé « Stéréotypes, préjugés, questions d’éthique, comment ne pas tomber dans les bons sentiments, la simplification, le manichéisme ? ».

Au côté de Annie Rolland, psychologue clinicienne et maître de conférences à l’université d’Angers et Thomas Gornet, auteur et comédien, nous montrerons comment, d’une manière ou d’une autre, les livres jeunesse ont une importance capitale dans la construction de soi, sujet qui est au cœur de notre action au sein de la commission Légothèque. La bibliothèque joue souvent par ce biais le rôle de médiateur : c’est pour cette raison d’ailleurs que certaines organisations demandent régulièrement la censure de livres pour enfants. Les bibliothèques publiques multiplient à cet égard les actions qui vont dans le sens de la lutte contre les stéréotypes -tous les types de stéréotypes- par le biais de leurs collections tout autant que de leur programmation culturelle ou des outils qu’elles mettent en place à destination des usagers. En tant que professionnel agissant dans la Cité, le bibliothécaire ne peut exercer son métier en restant à l’écart des questions de société. La difficulté de son action réside dans la nécessité d’avoir une démarche ouverte et citoyenne afin de répondre au mieux aux demandes des usagers tout en respectant la pluralité d’opinions.

La journée se terminera par une dernière intervention : « Comment sont abordées les questions de société dans la littérature jeunesse des pays nordiques ? » par Jean-Baptiste Coursaud, traducteur.

C’est Edwige Chirouter, philosophe et maître de conférences à l’université de Nantes, experte auprès de l’UNESCO pour le développement de la philosophie avec les enfants et coordinatrice des Rencontres Internationales sur les Nouvelles Pratiques Philosophiques, qui conclura cette journée  riche en échanges.

Plus de renseignements sur le site de l’École du livre jeunesse.

Advertisements

Une réflexion sur “Colloque 2015 de l’Ecole du livre jeunesse de Montreuil – Littérature jeunesse et débats de société font-ils bon ménage ?

  1. Pingback: Perspectives sur le blog de Légothèque | Légothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s