Le meilleur de notre veille #15

wedoittoo-web

Voici quelques éléments relevés sur le net depuis le 17 juin 2015 par les légothécaires.

Au programme : de la littérature, de la censure, de l’action culturelle, de l’émission radiophonique, des bibliographies, de la bande dessinée, du pluralisme linguistique.

Bonne lecture, bonne écoute, bon visionnage.

Eric Chevillard, édité aux Editions de Minuit, tient un blog depuis plusieurs années. Le billet du 25 juin dit ceci :

Résolu à en finir avec ces archaïques distinctions de genre, je suis sorti en ville ce matin vêtu d’une courte jupette et d’un petit haut charmant. Eh bien, si j’en crois les réactions et les regards des passants, il y a encore du travail.

Pour éviter de répéter le verbe vivre, on usera de ce parfait synonyme : porter le deuil.

Je lis en lui comme dans un livre ouvert : hélas, encore un écrivain raté.

« … encore du travail » ? La censure du maire de Venise le prouve : « Luigi Brugnaro, le nouveau maire de la ville, a ordonné le retrait des écoles primaires de plusieurs titres parmi lesquels Et avec Tango, nous voilà trois ! (Rue du monde), qui raconte l’homoparentalité en s’inspirant de faits survenus entre deux manchots du zoo de Central Park. » (Livre hebdo, 29/06/2015)

« … encore du travail » ? Oui, des associations et des bibliothèques françaises ont réagi face à cette censure :  Après l’interdiction de 49 livres pour enfants jugés «inadaptés» par le maire de Venise, des associations et bibliothèques lancent un marathon de lecture contre la censure. (Libération, 09/07/2015)

« … encore du travail » ? Engagé cette fois par la médiathèque départementale du Nord lors de la journée de la femme : « Et si, à l’occasion de la Journée Internationale de la femme, on parlait des hommes (« êtres humains de sexe non féminin », pour paraphraser Pierre Desproges) et de la condition masculine ? » Pour y répondre, les bibliothécaires ont réalisé une bibliographies thématiques. De quoi alimenter la liste des prochaines acquisition.

« … encore du travail » ? Mais, au fait, « qui sont les « jeunes » ? Quelles sont leurs vies ? Comment pensent-ils, comment vivent-ils ? Comment sont-ils affectés par les transformations de notre société depuis un demi siècle ?  Dans ce deuxième volet de notre cartographie de la jeunesse, nous allons nous pencher sur la fabrication de l’identité sexuée. » Ce fut le sujet de l’émission Le bel âge du 18/07/2015 produit et présentée par Serge Hefez sur France culture. A réécouter.

« … encore du travail » ? La preuve en est avec ce collectif de créatrices de bandes dessinées qui partent de ce constat : « Notre travail étant perpétuellement l’objet de questions sexuées auxquelles ne font pas face nos collègues masculins, nous créatrices de bande dessinée avons décidé de nous rassembler pour dénoncer les formes que prend le sexisme dans ce champ littéraire, tout en avançant des façons de le combattre. » Elles sont une centaine de femmes. Les légothécaires les encouragent.

« … encore du travail » ? Par un « projet de vivre ensemble, [car] au-delà de l’accès à la connaissance, il y a la compréhension du monde tel qu’il est et tel qu’il évolue. » Ce sont les propos de Gilles Eboli, directeur de la bibliothèque municipale de Lyon, qui fut interviewé dans le cadre d’un projet européen : Building stronger EU communities. Comment ? En promouvant des bibliothèques européennes.

Tiens, à propos d’Europe, n’est-il pas largement question de migration politique en ce moment ? Les bibliothécaires sont-ils concerné-es dans leur vie professionnelle ? « Les migrants : un public de bibliothèque ? Quels besoins, quels accueils, quels services ? » Ce fut à l’ordre du jour de la journée d’études organisée par la Bpi et le réseau de lecture publique de la ville de Calais. Elle s’inscrivait dans le cadre du cycle de rencontres « Partager les savoirs, faire société : les bibliothèques dans la cité ». Si vous souhaitez des références sur le sujet, le centre de l’illustration de la médiathèque de Strasbourg vous propose une bibliographie.

Europe, respect des langues de chacun… A Basel, en Suisse, la bibliothèque Jukibu possède un fonds de livres représentant 50 langues. Oui, oui, 50.

« … encore du travail » ? Il est en cours.

Advertisements

Une réflexion sur “Le meilleur de notre veille #15

  1. Pingback: Perspectives sur le blog de Légothèque | Légothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s