Les sœurs de la Perpétuelle Indulgence à la BU Droit-Gestion de Lille

Auteure du billet : Elise Anicot, Action Culturelle, Bibliothèque Universitaire de Droit-Gestion, Université de Lille 2 (Téléchargez le PDF de l’article)

En novembre 2014, la BU de Droit-Gestion de l’Université de Lille 2 accueillait une exposition d’un genre peu ordinaire…

spp

Chaque année, la Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales et la bibliothèque de Droit-Gestion de l’Université de Lille 2 organisent conjointement un cycle de cinéma axé sur une thématique. En 2014/2015, la thématique « portraits de femmes » a donné l’idée à un doctorant en Droit, de mettre en place une exposition autour du mouvement « les sœurs de la perpétuelle indulgence ».

Un mouvement militant

Ce mouvement militant pour les droits gays, lesbiens et transgenres, né à Chicago en 1979 avant de se développer en « couvents à travers le monde », a la particularité de ne que compter que des membres habillés en religieuses et entièrement maquillés. Il utilise les codes de la religion catholique pour véhiculer des messages de tolérance et inciter à se protéger contre le SIDA à travers des actions de rues joyeuses, distribuant notamment des préservatifs. Le « couvent français » organise notamment des actions appelées « Ressourcements » qui consistent à accompagner dans la douceur et la compassion les malades en fin de vie et leurs familles. Celles-ci sont reconnues par le Ministère de la Santé.

En tant qu’Université de Droit et Santé, il apparaissait très intéressant de pouvoir évoquer au sein d’une même exposition, les questions de militantisme et de « vivre ensemble », la défense des droits d’une communauté, les questions de Genre et de féminisme, la problématique du « Care », très étudiée dans les Universités, et bien sur les questions liées à la santé, à la prévention et à la lutte contre le SIDA.

L’exposition

L’originalité de l’exposition tenait aussi à la volonté d’un contenu multiforme : l’association nous a proposé de réunir à la fois les photographies du reporter Olivier Touron extraites de son livre consacré aux actions de « Ressourcements » (Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence, Gallimard, 2004), des portraits de militants, des vitrines d’objets, des photographies extraites d’une campagne de prévention contre le cancer du sein, et enfin une vidéo.

Olivier Touron est un photo-reporter connu pour ses multiples reportages et également pour son travail auprès des publics scolaires et des Ecoles d’Art. Il a accompagné les militants dans leurs actions de ressourcements. Très ému par ce mouvement qui lui était alors inconnu, sa série de photographies a donné lieu à la parution d’un ouvrage et il participe depuis à de nombreuses expositions autour du mouvement. Ses photos baignées d’une lumière douce et subtile traduisent parfaitement l’ambiance intimiste et très humaine de l’accompagnement. L’artiste a également beaucoup oeuvré pour la scénographie de l’exposition.

La seconde partie de l’exposition, elle-aussi très forte, comportait une série de portraits grand format des militants eux-mêmes, avant/après, c’est à dire au civil puis en costume. Se passant de commentaires, leurs seuls regards allient tendresse et force de conviction.

spp2

La 3ème partie reprenait une campagne festive et colorée baptisée « Octobre rose » en faveur de la prévention contre le cancer du sein.

spp3

Un aspect festif repris également dans la vitrine concoctée avec une précision infinie par l’association dans laquelle godmichets et préservatifs cotoyent crucifix et symboles religieux. Le personnel de la bibliothèque est intervenu sur cette partie de l’exposition pour faire un tri dans les objets exposés, et a également encouragé les militants à rédiger un panneau explicatif. Cette partie de l’exposition est celle qui a suscité le plus de réactions qu’elles soient positives ou négatives.

Enfin, il nous a semblé important d’inclure dans cette exposition une vidéo afin de montrer les militants en mouvement à travers leurs actions de rue et les échanges avec la population. Le film « Et ta soeur » de Sylvie LEROY et Nicolas BARACHIN, diffusé en boucle avec l’autorisation des auteurs retrace l’histoire du mouvement, à l’aide d’images d’archives et d’interviews des membres fondateurs ainsi que des militants actuels, permettant de mieux comprendre le contexte et la genèse du mouvement.

Rencontre et dialogue

Nous tenions également à organiser un vernissage festif avec les militants vêtus de leurs costumes. Ceux-ci n’ont pas hésité à venir interpeller gentiment les étudiants occupés à travailler ou n’osant pas s’approcher, qui avec un baril « Omo », qui en procession avec un code civil.

SPP7

Le professeur De Carbonnières, chargé de mission culture de la Faculté, avait tenu à se vêtir de façon symbolique de la robe d’avocat pour poser aux cotés des militants. Il a rendu un vibrant hommage au combat mené par un de ses collègues pour la reconnaissance de son homosexualité.

SPP8

Au final les réactions furent majoritairement positives, aucun débordement ne fut constaté ni aucune plainte déposée malgré les craintes affichées par certaines instances de la Faculté.

Cette expérience montre, mais nous le savions, qu’il n’est pas facile de s’aventurer sur le terrain des représentations religieuses. Nous l’avions déjà expérimenté dans une moindre mesure lorsque nous avions reçu le dessinateur de presse Alex du Courrier Picard qui nous avait lui même incités à prendre toutes les précautions pour afficher ses dessins abordant le sujet religieux.

Deux mois plus tard, les événements tragiques de début janvier, ceux qui suivirent et les commentaires engendrés depuis viendront cruellement nous rappeler que le combat est encore long dans la lutte contre l’obscurantisme et pour le « vivre ensemble » et que le sens de l’humour n’est hélas pas donné à tous.

Extraits du livre d’or

Sur le livre d’or, les étudiants se répondent à plusieurs reprises de façon intéressante sous forme de Ping Pong, les uns louant le courage de la bibliothèque d’organiser une telle exposition dans un lieu considéré comme conservateur, d’autres reprochant à la structure de blasphémer et de stigmatiser la religion catholique.

spp5 spp6 SPP9 spp0

Publicités

2 réflexions sur “Les sœurs de la Perpétuelle Indulgence à la BU Droit-Gestion de Lille

  1. A reblogué ceci sur Les fils d'ArTianeet a ajouté:
    Alors que j’ai publié il y a peu les pages du livre d’or de ma dernière exposition à Carpentras, voilà qu’on me fait passer cet article qui relate entre autres la première apparition à Lille de la série de photos J’en ai un, j’en ai deux… rendez-vous en mars à l’IUT de Tourcoing pour voir comment elles sont accueillie cette fois-ci !

  2. Pingback: Pause estivale | Légothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s