Les maisons d’édition féministes à Livre Paris 2016

Lors du salon Livres Paris 2016, nous avons pu visiter les stands de quelques maisons d’édition féministes qui présentaient leur activités et leurs nouveautés, le plus important étant celui des éditions Des femmes issues du Mouvement de libération des femmes. D’autres maisons sont apparues depuis : les Editions iXe issues de «La Bibliothèque du Féminisme», Talents Hauts spécialisée dans la littérature jeunesse, Remue-ménage, québecoise et internationale.

https://i1.wp.com/www.desfemmes.fr/wp-content/uploads/2016/02/salon-livre-paris-ed-des-femmes.jpg

Les éditions Des femmes

Créées en 1973 par Antoinette Fouque, les éditions Des femmes publient des fictions, des essais, des documents et des livres d’art écrits par des femmes ou portant sur les femmes :

https://i2.wp.com/www.desfemmes.fr/wp-content/uploads/2014/11/dictonnaire-creatrice-2d.jpgParrainé par l’Unesco, le Dictionnaire universel des créatrices est publié sous la direction de Béatrice Didier, Antoinette Fouque et Mireille Calle-Gruber. Cette entreprise considérable est née de la volonté de mettre en lumière la création des femmes à travers le monde et l’histoire, de rendre visible leur apport à la civilisation. Pensé comme une contribution inédite au patrimoine culturel mondial, ce dictionnaire a été rendu possible par plus de quatre décennies d’engagements et de travaux en France et dans tous les pays, renouant avec une généalogie jusque-là privée de mémoire.

De nombreuses auteures se sont succédé sur le stand des éditions Des femmes parmi lesquelles Laurence Zordan (La Vengeance des papillons, L’Impérialisme du phallus), Patricia Rodríguez Saravia (Oméga ; À la recherche de l’utérus perdu), Chantal Chawaf (Ne quitte pas les vivants), Jacqueline Merville (Ces pères-là) et Les FEMEN pour le Manifeste Femen (éditions Utopia, 2015). A noter que pour le salon du livre de l’année dernière, les éditions Des femmes avaient publié un catalogue téléchargeable présentant les œuvres de grandes écrivaines brésiliennes : Clarice Lispector, Nélida Pinon, Ana Maria Machado, Elisa Lispector

Les éditions iXe

Placée sous le signe neutre de l’algèbre, les éditions iXe prolongent le travail accompli à «La Bibliothèque du Féminisme» pour le développement d’un féminisme matérialiste inspiré par les travaux de Nicole-Claude Mathieu (L’anatomie politique) et Colette Guillaumin (Sexe, race et pratique du pouvoir). Elles proposent cinq collections :

Quelques nouveautés :

Penser avec Françoise Collin. Le féminisme et l’exercice de la liberté

https://i0.wp.com/www.editions-ixe.fr/sites/default/files/penser-avec-1recouv_0.jpg

Cet ouvrage invite à découvrir l’œuvre de Françoise Collin (1928-2012), figure majeure du féminisme européen de la deuxième moitié du XXe siècle, fondatrice de la première revue féministe francophone, Les Cahiers du Grif et philosophe qui pense le féminisme à partir de l’œuvre d’Hannah Arendt. Internationales et pluridisciplinaires, les contributions réunies dans cet ouvrage illustrent des aspects spécifiques de son œuvre.

Point zéro: propagation de la révolution. Salaire ménager, reproduction sociale, combat féministe

https://i1.wp.com/www.editions-ixe.fr/sites/default/files/1re_couv.-federici.jpg

Écrits entre 1974 et 2012, les textes réunis dans ce recueil politique s’articulent autour du concept de reproduction, développé par un courant du féminisme matérialiste : tache aveugle de la théorie marxiste, le travail domestique non rémunéré est la partie cachée de l’iceberg de l’accumulation capitaliste. D’où la revendication du salaire ménager, portée dans les années 1970 par le Collectif féministe international puis, au fil des ans, l’élargissement de la réflexion à la restructuration des rapports de classe.

Les éditions Talents hauts

Talents Hauts est une maison d’édition féministe qui publie des livres pour la jeunesse bousculant les idées reçues par des contre-modèles. Son catalogue compte près de 200 titres : des albums, des contes et des romans pour tous les âges, des tout-petits aux adolescents. L’éditrice Laurence Faron a publié avec le soutien d’Amnesty International deux livres symétriques La déclaration des droits des filles et La déclaration des droits des garçons, destinés a faire réfléchir petits et grands aux stéréotypes de genre transmis aux enfants.

Quelques titres phares :

La princesse et le dragon

La princesse Elisabeth doit épouser le prince Ronald jusqu’au jour où un dragon détruit son château, brûle sa jolie robe et emporte le prince. C’est l’héroïne qui chasse le dragon et sauve le prince… Cette BD a remporté le 2e prix du jury adultes et 3e du jury enfants du Prix lab-elle 2007-2008.La lune nue

Ce conte de Marie Sellier donne une image positive de la féminité par la poésie et le symbole : une nuit, la lune encore enfant en eut assez d’aller toute nue. Elle alla demanda à sa mère, la grande et vaporeuse Nébuleuse Voie Lactée de la vêtir d’une robe qui brille de mille couleurs…

Ce conte philosophique met en scène comme une normalité un couple homoparental : il y a longtemps, un roi et une reine venaient d’avoir un garçon. Mais le bébé était si petit qu’ils ne voulurent pas le garder. Recueilli par deux géants, le prince devint un jeune homme robuste. Jusqu’au jour où le roi et la reine retrouvent sa trace par hasard…

Les ouvrages sont accompagnés de fiches pédagogiques à télécharger gratuitement :

Les éditions remue-ménage

Présente au Salon du livre sur le stand du Québec, Remueménage est aujourd’hui la seule maison d’édition féministe francophone en Amérique. Son histoire, relatée dans cet article des Nouvelles questions féministes témoigne d’une vitalité qui dépasse le simple projet éditorial pour s’ouvrir à l’action internationale : il y a dix ans, les éditrices ont réalisé du matériel pédagogique sur les droits des femmes pour l’Union d’action féminine du Maroc et ainsi que l’ouvrage Femmes et médias à travers le monde pour le changement social pour WomenAction.

Elles publient chaque année depuis 1978 l’Agenda des femmes qui donne la parole aux artistes, militantes, intellectuelles et écrivaines pour faire avancer la réflexion féministe. Les nouveautés du catalogue portent sur des sujets susceptibles d’intéresser des femmes d’horizons culturels et d’origine géographiques diverses, au croisement du féminisme universel et du multiculturalisme :

Les possibles du féminisme

Afin d’établir sa légitimité, le féminisme a d’abord postulé que toutes les femmes sont liées par une oppression commune. Si le constat reste exact, l’universalisme féminin mène à une impasse. Ne faudrait-il pas plutôt construire des solidarités qui n’obligent pas certaines à sacrifier leurs enjeux sur l’autel de l’unité?

Familles LGBT, le guide

Il existe d’innombrables façons de vivre en famille, mais certaines ont longtemps été plus cachées que d’autres. Après des années de lutte, les familles qui ne correspondent pas au modèle «un papa, une maman et des enfants» ont transformé les mentalités et obtenu d’importants gains sur le plan légal. Familles LGBT, le guide, propose un ambitieux et nécessaire état des lieux.

Manuel de résistance féministe

Ce manuel de survie en milieu hostile arrive à la rescousse de celles qui veulent des arguments pour ne plus trahir leurs idées et des stratégies pour riposter à leurs adversaires. Ce petit traité militant vulgarise les principales notions théoriques, historiques et politiques du féminisme tout en démystifiant la diatribe masculiniste.

Le sujet du féminisme est-il blanc? Femmes racisées et recherche féministe, sous la direction de Naïma Hamrouni et Chantal Maillé

À l’automne 2013, au Québec, au moment de la controversée Charte des valeurs visant à interdire aux fonctionnaires le port de signes religieux ostentatoires, des femmes et des féministes se sont organisées. Pendant que certaines se regroupaient sous des bannières faisant de la laïcité la seule garante de l’égalité des sexes, des féministes se sont saisies d’espaces de parole alternatifs pour dénoncer le déni des droits fondamentaux et la stigmatisation des femmes issues de minorités.

Si l’analyse des intersections entre racisme et sexisme fait partie intégrante du champ des études féministes depuis la fin des années 1960, le contexte politique récent nous force à les revoir sous un éclairage nouveau. Qui est le sujet-femme dont parle le féminisme ? Qui fait partie de ce «Nous» et quelles femmes en sont implicitement tenues à la marge ? Comment concilier les revendications du féminisme universaliste et les préoccupations des femmes issues des minorités culturelles ?

Femmes au temps des carnassiers

Ce roman se fonde sur une histoire vraie de résistance des femmes à la terreur; il rend hommage à toutes celles que l’on a voulu briser, de Port-au-Prince à Grenade. Écrivaine québécoise née en Haïti, Marie-Célie Agnant poursuit depuis 20 ans une œuvre traduite en plusieurs langues : poésie, nouvelles, romans, livres jeunesse. Aux Éditions du remue-ménage, elle a publié La dot de Sara (1995), Le silence comme le sang (1997), Le livre d’Emma (2001), Un alligator nommé Rosa (2007).

Publicités

Une réflexion sur “Les maisons d’édition féministes à Livre Paris 2016

  1. Pingback: Pause estivale | Légothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s