Le meilleur de notre veille #24

Ce mois-ci, la veille professionnelle de la commission Légothèque porte forcément d’abord autour de la communauté LGBTQ+, Pride month et Orlando obligent. Une fois que vous serez familiarisé avec le vocabulaire LGBT, vous pourrez redécouvrir les liens suivants.

  • Réactions pour Orlando

Concernant Orlando, plusieurs associations américaines se sont manifestées pour apporter leur soutien à la tuerie de Floride à commence par la puissante ALA qui organisait justement son congrès annuel dans la ville d’Orlando. La présidente, Sari Feldman expliquait dès le 13 juin que : “Our nation’s libraries serve communities with equity, dignity and respect. ALA will carry this legacy to Orlando. In defiance of fear, ignorance and intolerance, the library community will continue its profound commitment to transforming communities by lending its support.” [Nos bibliothèques servent les communautés avec équité, dignité et respect. L’Association des bibliothèques États-Uniennes soutiendra cet héritage à Orlando. Au mépris de la peur, de l’ignorance et de l’intolérance, les professionnels des bibliothèques continueront à apporter leur soutien à transformer la société.]

De même, les associations d’archivistes Archivists and Archives of Color Roundtable, the Latin American and Caribbean Cultural Heritage Archives Roundtable, and the Lesbian and Gay Archives Roundtable insistent dans un communiqué commun sur le rôle des Archivistes dans la construction d’une société plurielle. Elles s’adressent aux professionnels et soulignent l’importance de collecter les traces et archives des minorités, comme celles de leurs luttes ; elles rappellent que tout processus de collecte est susceptible d’être compromis par les biais et privilèges personnels et qu’il convient alors d’être particulièrement attentifs à ses pratiques professionnelles.

 

À la Bibliothèque de Westmount pour souligner la Fierté Montréal / Montréal Pride !

À la Bibliothèque de Westmount (Montréal, Qc) pour souligner la Fierté Montréal / Montréal Pride !

  • Pride Month

Mais au-delà de cet événement particulier, le mois de juin est le Pride Month, le mois des Marches de fiertés commémorant les émeutes qui eurent lieu en 1969 au Stonewall Inn, à New York et marquant officiellement un tournant dans les revendications pour l’égalité des droits LGBT outre-atlantique. À cette occasion, de nombreux établissements proposent des animations particulières. Ainsi, la New York Public Library a-t-elle mis en valeur ses propres collections : le jour de la Pride, elle proposait ainsi des photos historiques des précédentes Marches sorties de ses collections numériques, tandis que sur Facebook, elle renvoyait également à la liste des titres primés par des Lambdas Litterary Awards, qui récompense depuis 1989 des livres aux thématiques LGBTQ+ et que dès le 2 juin, elle proposait une liste de ressources à thématiques LGBTQ+ sur son blog « to help you celebrate and learn » [pour vous aider à apprendre et célébrer] avec le mot-dièse ‪#‎NYCPride‬. Signalons aussi cette initiative de la San Francisco Public Library qui propose des heures du contes racontées par des Drag Queens aux enfants ou celle de la Los Angeles Public Library qui a mis sur place un groupe interne chargé de la promotion des collections LGBT, de la formation des professionnels, des liens avec les communautés.

De notre côté de l’Atlantique, c’est également ce mois de juin que Londres accueillait la cinquième édition de la conférence internationale ALMS (LGBTQ Archives, Libraries, Museums and Special collections). Cette conférence qui se tient de manière irrégulière tous les 3-4 ans (la dernière était à Amsterdam, en 2012) rassemble des intervenants de tous pays pour discuter des représentations, collections, services à apporter aux publics LGBTQ. Nous reviendrons sur cette conférence dans un prochain billet mais en attendant, vous pouvez parcourir le storify réalisé à partir des tweets et surtout le projet participatif français QueerCode qui y fut présenté.

  • Interculturalité

Mais ce focus ne doit pas nous empêcher de nous indigner devant les dégradations antisémites qui se sont déroulées à la médiathèque de Lannion.

A contrario, louons l’ouverture d’une base de données autour des réfugiés à Oxford : en réponse à la crise des réfugiés en Europe , Oxford University Press a, en effet, rendu gratuits plus de 30 chapitres de livres, articles de journaux, et divers contenus pour aider ceux qui travaillent avec les réfugiés sur le terrain, ainsi que tous ceux qui voudraient en savoir plus sur le cadre des droits et obligations concernant les réfugiés. Ces matériaux sont structurées autour de quatre questions clés: qu’est-ce qu’un réfugié ?, quels droits ont-ils ?, quelles sont les obligations des États de transit ?, et quels sont les devoirs de l’État où un réfugié demande l’asile ?

  • Genre

Enfin, soulignons l’existence d’un site essayant de rappeler le rôle des femmes dans l’Histoire, L’Histoire par les femmes, qui classe les biographies retranscrites en grandes catégories, femmes engagées, politiques, scientifiques, artistes, aventurières, sportives… « Ce site veut rappeler l’existence de ces nombreuses femmes qui ont fait basculer l’histoire de l’humanité, d’une manière ou d’une autre. Qu’elles aient été altruistes et courageuses ou lâches et cruelles, il n’est pas question ici de juger leurs actes ; simplement de rappeler que l’Histoire n’est pas uniquement une affaire d’hommes mais bien de femmes et d’hommes. »

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Le meilleur de notre veille #24

  1. Pingback: Pause estivale | Légothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s