Le meilleur de notre veille #28

Déjà 28 numéros de notre rubrique « Le meilleur de notre veille » mais il s’agit du premier de cette année 2017. Alors que le premier mois n’a pas encore dit son dernier mot, les « actualités » ont été fort nombreuses.

logo-laboratoire-de-l-egalite Tout d’abord, nous vous invitons à la lecture d’un article du Monde daté du 10 janvier, rapportant un état des lieux réalisé par l’association Laboratoire de l’égalité. Cet article a pour titre Egalité femmes-hommes : un bilan mitigé pour le quinquennat. Extrait : « Malgré le volontarisme affiché par la gauche depuis son arrivée au pouvoir, un très long chemin reste à parcourir pour atteindre l’égalité entre les femmes et les hommes. C’est le constat que dresse le Laboratoire de l’égalité, think tank féministe à l’origine d’un pacte pour l’égalité signé par plusieurs candidats à l’élection présidentielle de 2012, dont François Hollande. »

logo_enpjjPour aller plus loin, nous vous informons de la tenue de la 2e journée d’un séminaire qui aura lieu le 9 février et qui a pour titre : Genre et pratiques professionnelles. Ce séminaire est organisé par l’École nationale de protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ) et il se décline sur 6 journées. L’ambition de ce séminaire est « de rassembler chercheurs, professionnels, étudiants et d’examiner, de manière pluridisciplinaire, la question de la mise en scène des normes de genre dans les pratiques professionnelles ainsi que les effets sur l’accompagnement éducatif et/ou sur le traitement des jeunes par les institutions pénales, sociales et éducatives. » Tout le programme est disponible sur le site Calenda.

Si souhaitez acquérir des réfindexérences dans le domaine de l’égalité femmes – hommes, vous trouverez sur le site de l’association Adéquation une bibliographie et des adresses de sites web. Celle-là et ceux-là accompagnent la brochure pédagogique « Vers l’égalité des femmes et des hommes : questionner les masculinités » éditée par l’association.

index« Les personnages LGBT à la télévision ont une fâcheuse tendance à mourir. » Ce n’est pas une mauvaise blague. Il s’agit du titre d’un article paru dans Slate.fr. En voici quelques lignes : « En 2016, vingt-six personnages de lesbiennes et bisexuelles sont mortes ainsi que trois personnages d’homosexuels et bisexuels. Ils représentent 10% des personnages LGBT à la télévision. Parmi ces vingt-neuf morts, quatre étaient des personnages principaux dans une série diffusée sur le réseau national américain. Ils faisaient partie des 4,8% de personnages LGBT recensés par l’association GLAAD dans son rapport 2016-2017. Des chiffres en apparence faibles mais le ressenti des fans est d’autant plus fort que leur représentation est faible. »

Heureusement des éditeurs (jeunesse ou non) publient des livres pour les jeunes invitant au respect de la diversité ou richesse humaine :

e73a5a_6de745972c3c4f04b498bc3e11d45166

Une richesse qui ne demande qu’à être découverte, ou en d’autres termes : « Comment vivre sans inconnu devant soi ? » (René Char, in Fureur et mystère, NRF, Poésie Gallimard, 2007.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s