Cybersexisme et cyberharcèlement : comment aborder la question en médiathèque aujourd’hui ?

Aujourd’hui sur le blog, nous vous proposons de revenir sur une conférence qui a eu lieu en février dans les médiathèques de Cergy, autour du cybersexisme et du numérique.

Les conférences « Nos vies 2.0 » des médiathèques de Cergy

Le numérique peut recouvrir un grand nombre de services au sein des bibliothèques et médiathèques aujourd’hui :

  • Mise à disposition de matériel (ordinateurs, tablettes …)
  • Mise à disposition d’un réseau wifi
  • Ressources numériques en ligne
  • Communication en ligne (blog, site, réseaux sociaux …)
  • Ateliers informatiques aux thématiques variées

Si le numérique a pris une telle place aujourd’hui dans les structures, les usagers peuvent parfois être en demande d’un accompagnement dans la prise en main matérielle et virtuelle d’Internet : quelles sont les bonnes pratiques à adopter ? Comment gérer son identité en ligne ?

Les médiathèques de Cergy proposent, depuis janvier 2017, des conférences « Nos vies 2.0 » dont l’objectif est de s’adresser au plus grand nombre, à partir d’une question numérique liée au quotidien, et tenter d’y répondre de façon théorique et pratique.

Premier sujet pour ces conférences : cybersexisme et cyberharcèlement, quand les violences virtuelles deviennent réelles. L’intervenante sollicitée pour cette conférence était Amandine Berton-Schmitt, chargée de mission éducation au Centre Hubertine Auclert, dont nous avons déjà parlé sur le blog et qui était intervenue en 2014 au congrès de l’ABF sur la thématique des compétences conjointes (https://legothequeabf.wordpress.com/2014/07/30/legotheque-en-video/)

Le cybersexisme, c’est quoi ?

Le cybersexisme et le cyberharcèlement sont des phénomènes numériques au cœur de l’actualité, qui touchent aussi bien les adultes que les adolescents, voir les enfants. Le plus souvent, ces pratiques consistent  à harceler une personne en ligne, en raison de son genre, son âge, son apparence, ou tout autre motif moins évident et plus arbitraire

Pour les victimes, difficile de trouver les mots pour réagir et adopter les bons réflexes pour se défendre et se protéger de ces agressions qui, malgré leur caractère virtuel, ont des conséquences bien ancrées dans le réel.

Les institutions et la société civile commencent à se mobiliser sur le sujet : des initiatives en ligne, des campagnes de communication, des enquêtes … tous les moyens sont mis à contribution pour faire connaître ce phénomène, et surtout accompagner les victimes dans cette situation.

La banalisation des réseaux sociaux, la méconnaissance des parents sur les activités en ligne de leurs enfants et la honte créée par les abus, qui vont du partage d’une photo privée à des « raids » sur des comptes Twitter ou bien encore des campagnes de dénigrement, amènent à penser qu’une éducation aux médias est indispensable et que cette éducation s’adresse à tous et toutes.

Une étude sur le cybersexisme chez les adolescent-e-s

Si ce phénomène peut toucher tout le monde, les 11-17 ans sont particulièrement concernés. Le centre Hubertine Auclert a mené en 2016 une grande enquête sur le cybersexisme chez les adolescents dans les établissements franciliens de la 5e à la 2nde. La présentation d’Amandine Berton-Schmitt, qui s’est appuyée sur les résultats de cette étude, a passionné le public, reparti avec des pistes concrètes d’actions. La conférence a rassemblé une vingtaine de personnes, aussi bien des professionnels du social ou des bibliothèques, que des usagers de la médiathèque.

Document(s) en téléchargement ETUDE complète
Vous pouvez retrouver sur le site des médiathèques de Cergy un dossier complet sur le sujet.
Advertisements

2 réflexions sur “Cybersexisme et cyberharcèlement : comment aborder la question en médiathèque aujourd’hui ?

  1. Lutter contre le cybersexisme et le cyberharcèlement en bibliothèque serait donc organiser des conférences aux intitulés techniques ? Cela ne me semble pas le plus optimal pour toucher des adolescentes à première vue. Organiser des clubs de discussion pour commencer, des partenariats avec le service jeunesse, un peu plus.

    • merci pour votre commentaire, l’organisation de conférence n’est bien sûr pas le seul moyen de lutter contre le cybersexisme ! Mais sensibiliser les professionnel-les à cette thématique nous semble un préalable important à la mise en place d’actions concrètes sur le terrain.N’hésitez pas à nous faire parvenir des retours d’expérience.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s