Violences sexistes et sexuelles : informer et réagir en bibliothèque

Suite à l’affaire Weinstein, des milliers de femmes témoignent des viols, des violences, du harcèlement qu’elles ont subis. A l’approche du 25 novembre, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, Légothèque revient sur le rôle des bibliothèques en matière de lutte contre les violences sexistes et sexuelles.

Les bibliothèques comme lieux de ressources : informer sur les violences sexistes et sexuelles

Un des rôles les plus évidents des bibliothèques sur le sujet des violences sexistes et sexuelles est de diffuser de l’information et de la documentation sur ces questions.

Voici d’abord une petite sélection de base, bien sûr non exhaustive, de ressources à valoriser dans vos structures :

Vous pouvez également compléter vos acquisitions par des sources d’information associative et institutionelle (brochures, guides, affiches …). Pour obtenir des informations et de la documentation sur ces questions, voici quelques structures utiles :

  • Le planning familial de votre département, qui peut également être un bon interlocuteur et proposer des ressources précieuses
  • Le Centre Hubertine Auclert, centre de ressources sur l’égalité entre les femmes et les hommes de la Région Île de France, qui propose une mine d’informations et d’outils. A noter la toute récente campagne de communication #Tumaimestumerespectes pour la prévention des violences dans les relations amoureuses et sexuelles des jeunes de 15 à 18 ans.

  • Le site du gouvernement dédié aux violences faites aux femmes,  qui propose de nombreux outils (dépliants, campagnes d’information …)
  • Les brochures d’information du défenseur des droits, accessibles dans la rubrique « outils » du site. L’envoi de brochures papier peut également être demandé à l’adresse suivante : communication@defenseurdesdroits.fr
  • Les associations féministes de votre région

Toutes ces structures peuvent également être des partenaires pour monter des projets communs dans vos bibliothèques : expositions, ateliers, débats …

Les bibliothèques comme lieux de travail et comme lieux publics : répondre aux situations de violences sexistes et sexuelles

Au-delà des ressources, des actions et des services qu’elles peuvent proposer pour sensibiliser, accompagner, informer, les bibliothèques sont aussi des lieux de travail et des espaces publics où peuvent se manifester des violences sexistes et sexuelles. Des situations de sexisme au travail existent en bibliothèque comme dans tous les milieux professionnels. La bibliothèque est un espace public dans lequel peuvent se jouer des situations de sexisme, de harcèlement, de violences sexuelles, comme dans toutes les sphères de la société. Comment, dès lors, faire que la bibliothèque soit un « safe space » pour les femmes et les filles ?

Les réponses, indispensables, sont à apporter à différents niveaux en fonction des situations. Les syndicats peuvent être des appuis. Des associations peuvent vous apporter du soutien dans vos démarches. Au-delà des différentes structures listées plus haut, L’association européenne contre les violences faites aux femmes au travail fournit de nombreuses informations, et propose un accueil téléphonique au 01 45 84 24 24. La formation nous semble également être incontournable pour que l’ensemble des agent-es puisse détecter et savoir comment réagir aux situations de violences sexistes et sexuelles intervenant dans le cadre de la bibliothèque.

Une piste pour sensibiliser les bibliothécaires et les publics : faire intervenir « Les culottées du bocal »

En matière de formation et de sensibilisation, nous avons découvert récemment l’association d’éducation populaire Les culottées du bocal. Les intervenantes associent une fine connaissance du sujet du consentement et des violences sexuelles et une pratique bien rôdée des méthodes d’éducation populaire.

Plusieurs formats d’intervention existent :

Faire intervenir une association maîtrisant bien les enjeux de ces sujets difficiles nous semble être une bonne porte d’entrée pour aborder la question des violences sexistes et sexuelles en bibliothèques.

Pour finir, nous vous proposons une petite vidéo sur la notion de consentement.

Vous souhaitez réagir, échanger ? N’hésitez pas à nous écrire via les commentaires du blog ou sur l’adresse legotheque@gmail.com

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Violences sexistes et sexuelles : informer et réagir en bibliothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s