Le meilleur de notre veille #41

Au programme de ce meilleur de notre veille pour le mois de mai : bande-dessinée, Eurovision, urbanité, Cannes.

Lisa Mandel 

Lisa Mandel est une autrice de bandes-dessinées, qui a couvert plusieurs sujets d’actualité tels que la jungle de Calais (Les nouvelles de la jungle … de Calais), l’hôpital psychiatrique sur un blog (HP, hors service). Elle a également écrit des bandes-dessinées pour la jeunesse, avec son héroïne trop forte Nini Patalo (5 tomes, publiés chez Glénat).

Si nous vous parlons de Lisa Mandel aujourd’hui, c’est parce qu’elle a participé à une exposition il y a peu, à Nantes, intitulée « Une BD si je veux, quand je veux ». Avec 25 artistes féministes (dont un homme), cette exposition est dans la continuité du travail qu’elle mène depuis 2015 pour réfléchir au sexisme dans l’univers du neuvième art. Cette interview sur le blog du Goethe Institut, ainsi que le blog du Collectif des créatrices de bandes-dessinées contre le sexisme, sont à lire ! En bonus, le podcast Auriculaire donnera certainement des idées d’acquisitions pour les étagères de vos bibliothèques !

 

En finir avec la ville sexiste

Ce dossier de la Gazette des Communes regroupe une dizaine d’articles interrogeant la ville à travers le prisme du genre, et particulièrement la place des femmes dans l’espace urbain. Où l’on peut voir que la ville n’est pas toujours aussi accueillante pour les hommes que pour les femmes ; et que les données, quand elles existent, sont des outils précieux pour améliorer l’accessibilité et la sécurité au quotidien. En s’attachant à faire de la ville un espace sûr, en favorisant la mixité, en développant des programmes, la société et les collectivités contribuent au bien vivre ensemble. Les bibliothèques ont également un rôle à jouer à ce sujet. Le dossier est régulièrement enrichi de nouvelles contributions.

Eurovision

Nous ne résistons pas à l’idée de montrer la vidéo du clip de Netta Barzilai, qui vient tout juste de remporter l’Eurovision édition 2018. Avec sa chanson Toy, Netta Barzilai, qui représentait l’Israël, dénonce le harcèlement de rue, appelle à l’émancipation de la femme et fait écho au mouvement #metoo.

Une montée des marches inédite

Le Festival de Cannes bat son plein en ce moment, quelques mois après les Oscars et après l’émergence du mouvement #metoo, le cinéma mondial cherche à retrouver une relative sérénité post-scandale Weinstein. Pour cette édition, la présidente du jury, Cate Blanchett, a souhaité une montée des marches exclusivement féminine le samedi 12 mai. 82 femmes du monde du cinéma ont donc pris place sur ces escaliers mythiques pour appeler à l’égalité salariale. Cette initiative symbolique, en continuité avec l’orientation générale de cette 71e édition du festival, a pu rappeler que depuis la création du festival, seules 82 réalisatrices ont été en compétition, contre 1 688 hommes.

 

Publicités

2 réflexions sur “Le meilleur de notre veille #41

  1. Concernant l’eurovision, si le thème de la chanson est chouette, le discours très patriotique de la chanteuse envers Israël (le pays de la diversité etc) fait quand-même grincer des dents, vu le bilan des morts côté palestinien les heures qui ont suivi… J’ai du mal à m’enlever ça de la tête.

    • Merci pour votre commentaire. Ce que nous souhaitions souligner ici, était la thématique de la chanson. Nous ne faisons mention ni des tensions qui parcourent la région, ni du conflit israélo-palestinien en général. Nous ne sommes aucunement légitimes pour débattre de ces sujets et restons concentrés sur nos thématiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s