Temple Grandin interprète des animaux

Temple Grandin : interprète des animaux!

Mary Temple Grandin est née en 1947 à Boston.

Très tôt, elle est stigmatisée par sa différence, car elle ne parle pas, et ne supporte pas les contacts physiques. Sa mère consulte alors un neurologue qui déduit que Temple est enfermée et souffre d’une forme d’autisme. Elle est intelligente mais ne parvient pas à s’exprimer. Son père ne la comprend pas, seule sa mère s’efforce de trouver des solutions pour que sa fille s’épanouisse. Grâce à un orthophoniste, elle apprend à communiquer.

Ses premières expériences scolaires sont difficiles mais elle montre des dispositions saisissantes en menuiserie, un domaine jusqu’alors réservé aux garçons ; enfin un domaine où elle peut s’exprimer avec talent, car son intelligence est visuelle et fonctionne avec des images.

Sa mère l’inscrit ensuite dans une école pour autistes où leur singularité est valorisée et qui va lui permettre de s’exprimer à travers le dessin : Temple adore dessiner des animaux. Elle passe un été dans le ranch d’une tante et c’est une révélation : elle découvre une empathie pour le bétail!

Temple a enfin trouvé sa voie et son intelligence spécifique un objet à sa mesure. C’est décidé, elle entame des études universitaires dans le domaine des “sciences animales” et fait de la recherche dans un domaine inédit : le bien-être des animaux d’élevage industriel. Elle étudie le comportement des animaux et dans un environnement très masculin et machiste, elle réussit à développer des normes pour les élevages de bétail et les abattoirs. Temple Grandin est devenue une spécialiste reconnue dans sa spécialité et a gagné une notoriété justifiée ; “interprète des animaux”, vous comprenez maintenant le sous-titre, elle donne des conférences dans le monde entier!

Ressources :

le site de Temple Grandin

conférences TED

filmTemple Grandin / Mick Jackson

livres :

Cet article fait partie d’une série de portraits de femmes connues ou méconnues qui méritent qu’on s’attache à leur parcours. Vous pourrez les retrouver facilement sur le blog à travers ce tag : portrait de femme

Cette idée est née de la lecture du Culottées (1 et 2) de Pénélope Bagieu et l’article s’est nourri de différentes lectures.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s