Un livre numérique pour recueillir des comptines du monde entier dans les bibliothèques de Sevran

Le livre numérique« e-comptines de Sevran et d’ailleurs »

Les bibliothèques de Sevran s’emparent des outils numériques avec « e-comptines de Sevran et d’ailleurs », un e-book enrichi de son et vidéo rassemblant seize comptines à lire, entendre et voir. Il résulte d’un projet participatif innovant pour la transmission d’un patrimoine culturel universel.

Ce livre numérique enrichi aux multiples fonctionnalités permet de partager de manière ludique et technologique des comptines du monde entier ; découvrir des comptines des quatre coins du monde dans leur version originale, d’en comprendre la signification et de les réinterpréter sans même en connaître la langue d’origine ; de faire l’apprentissage du langage gestuel qui accompagne les comptines via des séquences vidéos.

Le projet a bénéficié du soutien du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, dela DRAC Ile-de-France et du ministère de la Ville,de la Jeunesse et des Sports.

Transmettre un patrimoine multiculturel universel

« e-comptines de Sevran et d’ailleurs » est une fenêtre ouverte sur Sevran, ville-monde. On relève 99 pays de naissance différents sur les listes électorales. Ce livre numérique est un outil qui permet de mettre en lumière une ville riche d’habitant.es venu.es des quatre coins de la planète et ayant emporté dans leurs bagages des langues, des chants, des jeux… C’est cette richesse que ce livre numérique créé à l’initiative des bibliothèques de Sevran a l’ambition de mettre en valeur.

Une soixantaine de Sevranais.es ont enregistré en audio ou vidéo une comptine issue de leur tradition familiale dans les bibliothèques de la Ville. Sur 80 comptines collectées, seize ont été retenues pour figurer dans cette œuvre numérique.

Faire participer

De nombreux services de la ville ont activement contribué à la création d’« e-comptines de Sevran et d’ailleurs ». L’auteure-illustratrice Sylvie Fontaine, professeure de dessin et peinture au département arts plastiques de Sevran et ses élèves ont réalisé les illustrations pour le livre et le site.

Le service de la petite enfance et des associations sevranaises ont également répondu présents. Cette participation active associant habitant.es, associations et services est la marque de fabrique de la ville de Sevran. Les bibliothèques placent l’innovation en matière d’édition numérique au cœur de ce projet, en créant une œuvre digitale sur-mesure, un objet sensible proposant une lecture immersive. Ce projet est aussi l’opportunité de faire découvrir aux Sevranais.es et, plus largement, à celles et ceux qui téléchargeront ce livre, un nouveau support de lecture numérique, un livre « enrichi ».

« Les jeux pour les tout petits sont universels »

Chantal Grosléziat, directrice de l’association Musique en herbe qui a procédé au collectage des comptines, explique : « Chaque langue a sa richesse. L’idée est aussi que des familles puissent se souvenir de comptines qu’elles auraient oubliées, et d’en découvrir d’autres. Les jeux pour les tout petits sont universels, mais pas sous les mêmes formes. Par exemple, il y a le jeu du curry dans les familles indiennes, où on fait le geste de donner à manger. On initie l’enfant à des savoirs-faire culturels par le thème de la cuisine. En France, le folklore enfantin passe plutôt par la découverte de la nature, comme les poules qui picorent. Lorsque l’on joue des comptines, le geste va avec la parole. L’enfant va comprendre la relation entre le mouvement, la parole, l’expression, le rythme, la musique, le rapport au temps. Le geste lui permet de se situer dans l’espace et le texte et a une dimension poétique, par les rimes, les métaphores, … Ce sont des formes d’apprentissage expérimentées depuis des générations, comme les contes. Nous sommes des passeurs. Ce répertoire a été menacé après la 2 e Guerre Mondiale. Alors il y a eu des collectages uniquement pour le conserver, et un regain d’intérêt depuis les années 1980. Les jeunes parents sont très demandeurs. Il faut dire qu’il y a beaucoup de concurrence, avec la radio, les écrans… Les comptines sont un genre de théâtre pour les tout-petits, rien ne remplace la relation humaine. Mais le livre numérique, qui intègre la technologie, est complémentaire, et peut donner envie de se mettre aux comptines. »

Chronologie du projet

19 septembre 2015 : Lancement du projet en compagnie de Chantal Grosléziat à l’occasion de l’ouverture de la saison culturelle sur le thème « Made in Sevran ». Deux séances d’atelier de sensibilisation aux comptines et jeux de doigts : « Comptines-Câlines » par la conteuse France Quatromme.

Octobre-mars 2015 : 6 séances de collectage de comptines dans chaque bibliothèque avec Chantal Grosléziat, directrice de l’association Musique en Herbe

19 mai 2016 : Atelier de création d’un livre numérique avec une classe de 4ème du collège Paul-Painlevé animé par StoryLab à la médiatèque L’@telier.

24 septembre 2016 : Atelier comptines animé par les bibliothécaires des sections jeunesse à l’occasion de l’ouverture de saison à l’espace François-Mauriac. Cette séance spéciale a réuni parents et enfants autour de comptines collectées auprès du public.

Du 28 septembre au 8 octobre 2016 : Exposition d’une partie des planches réalisées par Sylvie Fontaine, l’illustratrice, à la bibliothèque Albert-Camus. Vernissage et rencontre avec l’illustratrice, présentation de sa bande dessinée « Zita ».

10 décembre 2016 : Découverte festive du livre numérique à l’espace François-Mauriac ; Séance de démonstration du livre ; Ateliers de découverte de comptines sur Ipad ; Spectacle de comptines « D’une île à l’autre » de Séréna Fisseau

Vendredi 29 septembre 2017 : Présentation festive du livre numérique «e-comptines de Sevran et d’ailleurs » à la Micro-Folie Sevran, suivie du spectacle musical de Merlot « Au fond de la classe ».

Au long cours : Des séances spéciales bébé-lecteurs ont plus spécialement été programmées sur le thème des comptines du monde dans toutes les bibliothèques du réseau

Un lien de confiance entre habitant.es et bibliothécaires

Ce livre numérique et le mini-site résultant de ce projet sont le gage de la confiance des habitant.es. Une quinzaine d’élèves des cours de dessin-illustration de Sylvie Fontaine ont collaboré à l’habillage du livre et du mini-site, en réalisant des illustrations. Ils et elles ont entre 7 et 15 ans. Les bibliothèques, tout comme les autres acteurs des affaires culturelles de Sevran, travaillent en collaboration étroite avec les habitant.es. 65 personnes ont répondu présent.es pour enregistrer une comptine, ce qui signifie partager une intimité familiale, illustrant le rapport de confiance qui existe entre les bibliothécaires et les Sevranais.es.

Paroles de sevrannais.es

« Cette comptine très personnelle rend hommage à mon compagnon d’origine grecque qui réussissait grâce à elle à endormir nos filles dans ses bras. La démarche de livrer cette intimité à travers ce projet m’autorise désormais à la chanter à d’autres enfants. » Stéphanie

« En Haïti, on la chantait entre enfants, dans la cour de récréation, en jouant à la corde à sauter. Mais aussi quand on se retrouvait en famille avec des amis, le soir au coin du feu en faisant griller du maïs. Aujourd’hui, je la chante ici avec mon fils. » Blondine

« Mama s’est enregistrée dans ma tête vers 5 – 6 ans. Ma mère me la chantait à Casablanca. Mais cette chanson n’est pas marocaine. Là, je vais l’appeler et lui demander: « Ma mère, dis-moi, comment l’as-tu apprise ? ». Et je vais lui faire écouter ma version ! » Nassima

« Rouzouna m’a proposé de chanter avec elle. Je ne savais même pas qu’il existait des comptines comoriennes. L’apprendre, c’était difficile. Mais j’ai découvert que mon mari la connaissait. Il m’a aidée. Finalement, ma fille l’a apprise en même temps que moi ! » Maoulida

« J’ai eu les larmes aux yeux quand j’ai appris que cette chanson bien ancrée dans la famille avait été sélectionnée. J’ai appelé ma mère, mes sœurs et mon frère : on était très émus, car pour nous, ça représente beaucoup. Elle est le souvenir précieux de doux moments partagés avec ma grand-mère ou ma mère, » Valérie

Lire ou télécharger gratuitement e-comptines de Sevran et d’ailleurs

Lire ou télécharger gratuitement le livre (ePub) depuis le site dédié : https://biblio.ville-sevran.fr/e-comptines/ ou via les plateformes iBooks et Amazon. Sur les appareils Apple, on peut le lire via iBooks. Sur les tablettes et ordinateurs, il faut passer par le navigateur Firefox.

L’intégralité de la collecte de comptines est à retrouver sur le site spécialement conçu par StoryLab à l’adresse suivante : https://biblio.ville-sevran.fr/e-comptines/

Merci à Marianne Kosmala, directrice de la médiathèque l’@telier à Sevran et cheffe de projet « E-comptine », pour l’ensemble des informations transmises !

Publicités

Une réflexion sur “Un livre numérique pour recueillir des comptines du monde entier dans les bibliothèques de Sevran

  1. Pingback: Le meilleur de notre veille #44 – Légothèque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s