Dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la Ville de Lille et ses partenaires proposent plusieurs temps d’échange

La Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes a été quelque peu effacée au profit d’une actualité sociale brûlante. Pourtant, 30 000 personnes se sont mobilisées à Paris et d’autres grandes villes de France ont également massivement manifesté.

La Ville de Lille proposent, du 9 novembre au 6 décembre, des rendez-vous pour sensibiliser, informer, les victimes, mais aussi le grand public, les professionnel.les, les politiques.

Journées d’information et conférences

L’association Osez le féminisme 59 a organisé une rencontre intitulée « Les violences faites aux femmes, une mécanique à enrayer ». Après une présentation de l’association, cette rencontre a mis en évidence les différents mécanismes des violences faites aux femmes. Loin d’être des faits divers imprévisibles, elles répondent, au contraire, à un processus précis.

RP OLF 221118

Organisé par le Mouvement du Nid, un autre rendez-vous a abordé le consentement: comment peut-on l’exprimer ? A quelle occasion ? Sous quelle forme ? S’applique-t-il même en matière de prostitution ? L’avocat Vincent Potié et Grégoire Théry, secrétaire général du Mouvement du Nid et directeur exécutif de CAP international (Coalition pour l’Abolition de la Prostitution) ont co-animé ce débat.

Enfin, la Maison des Femmes a proposé la conférence « Le coût des coups », soulignant le coût économique et social que les violences physiques et psychologiques engendrent.

Des projections

Le court-métrage Femmes en prise, réalisé par le CAFFES (Centre national d’Accompagnement Familial Face à l’Emprise Sectaire) a permis d’ouvrir le débat sur les violences, visibles et invisibles, les humiliations, l’esclavage moderne que peuvent subir les femmes sous l’emprise d’un mouvement à caractère sectaire.

Côté long métrage, c’est le film Mustang, de Deniz Gamze Ergüven, qui a été choisi en préambule au débat « Un mariage forcé, c’est quoi ? ». Pour débattre, trois femmes: Soad Baba Aissa, militante féministe et membre de Femmes Solidaires; l’avocate Anne Policella et Eliane Aissi, présidente de RIFEN (Rencontre Internationale des FEmmes Noires)

mustang

conquerantes

 

Pour la dernière date de ce programme, c’est le film Les conquérantes, qui sera projeté au Métropole (une partie des entrées sera reversée à une association). Organisé par les Clubs du Soroptimist, cette projection-débat s’attache, elle, aux luttes féministes passées.

En médiathèques…

L’exposition « A deux, c’est merveilleux » , proposée à la médiathèque de Lille Sud, questionne l’amour et le couple, l’image de soi, celle du couple et la notion d’égalité filles-garçons. Ce projet artistique a été mené par Carl Cordonnier et Anne Bruneau, respectivement photographe et écrivaine, auprès d’une classe de lycéen.nes. L’ensemble de ce travail a été réalisé par le CORIF, le Planning Familial et l’agence Daylife.

a deux

Atelier d’écriture oulipien, organisé par Zazie mode d’emploi, s’est tenu à la médiathèque du Vieux Lille, ainsi qu’une heure du conte spéciale « stéréotypes filles/garçons »

 

Ces temps d’échanges sont l’occasion de mobiliser et sensibiliser le grand public à la lutte contre les violences faites aux femmes, et de rappeler qu’une femme sur trois est victime de violences.

luttons

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s