Coups de cœur – édition bandes dessinées

Le 14 mai dernier, les légothécaires ont partagé leurs coups de cœur en matière des MOOC. Pour ce billet, voici une liste de bandes dessinées coups de cœurs des légothécaires, année de la Bande dessinée oblige, une liste déjà entamée avec des propositions de titres dans nos billets précédents comme celui de décembre dernier sur la Lecture en partage.

Bien sûr, Wikipédia fait ça très bien (ici sur l’homosexualité dans la BD par exemple) ; n’hésitez pas non plus à parcourir la Bibliothèqueer, un site qui propose une sélection de BD (ici, ici et ) ; ou parcourir le blog de certaine librairie ou celui d’instituts spécialisés comme le Musée de l’immigration pour développer vos recherches.

Comme avec nos éditions précédentes, vous êtes cordialement invité·e·s à nous faire part de vos propres coups de cœur, dans les commentaires ci-dessous (et merci à celles et ceux qui l’ont déjà fait ! ) : comics, mangas, bandes dessinées, romans graphiques, webcomics, webtoons… nous sommes preneurs de toutes les bonnes trouvailles que vous pouvez nous offrir et partager !

En attendant, nos légothécaires vous proposent quelques titres qui leur tiennent à cœur :

1. Questions de genre

GRIFFON Élise. Peau neuve. éd. Delcourt, 2015

Des l’expérience d’une séjour d’été dans un espace naturiste bouleverse le rapport d’une adolescente à son corps et aux autres. Beaucoup de subtilité dans cet album original et sans faute pudeur. (PhC)

LAMBDA Sophie. Tant pis pour l’amour. Ou comment j ai survécu à un manipulateur. Delcourt, 2019.

La manipulation au sein d’un couple peut revêtir différentes formes, et il est souvent difficile de réagir face à ce type de comportement de l’intérieur. L’auteure de cette BD est une jeune femme qui a elle-même vécu la spirale infernale d’une relation toxique ; elle analyse avec humour les étapes qui l’ont menée à sa prise de conscience et à sa libération. (Fabienne)

Julie Delporte / Moi aussi, je voulais l’emporter, Éditions Pow Pow, 2017.

Publié pendant le grand mouvement de l’écriture inclusive, l’autrice et la dessinatrice québécoise nous offre un roman graphique qui s’interroge sur la place des femmes dans la société. On voit tout de suite cette interrogation avec son titre qui fait référence à la fameuse règle que le masculin emporte sur le féminin.  (MDM)

 

STRÖMQUIST Liv. La rose la plus rouge s’épanouit. Rackham, 2019.

L’autrice suédoise Liv Strömquist revient avec une nouvelle BD qui interroge les liens entre relations amoureuses et capitalisme tardif. Avec son ton humoristique et incisif, elle analyse brillamment les comportements contemporains face à la passion, à la recherche de l’amour –  concept vendu et revendu par le capitalisme – et à l’engagement émotionnel, dans un véritable essai en BD, toujours sourcé, toujours inclusif. (Mathilde)

MATHIEU Thomas. Les Crocodiles. Le lombard, 2015

une bande dessinée sur le harcèlement de rue et les violences sexuelles, réalisée à partir de témoignages. (TCP)

 

HUSSON Anne-Charlotte et MATHIEU Thomas. Le Féminisme. Le lombard, 2016.

Une bande-dessinée d’introduction au féminisme, à partie de slogans féministes.

2. Identitées LGBTQ+

BIONDI Flavia. Les générations. Glénat, 2020.

Après trois années passées à Milan, Mattéo rentre au pays avec une certaine appréhension. Il faut dire que son départ, provoqué par son coming out et une violente dispute avec son père, ne s’est pas passé de la meilleure des manières. Vivre dans une métropole urbaine a représenté pour le jeune homme un changement radical, une expérience libératrice, loin de l’étroitesse d’esprit de la petite ville où il a grandi. Mais aujourd’hui, Mattéo n’a plus le choix. Sans argent, sans travail, paumé comme tant d’autres millennials de sa génération, il doit rentrer à la maison. Ce retour aux sources sera pour lui l’occasion de se confronter à son passé et à ses peurs, mais aussi de découvrir pas mal de choses sur ses proches… et sur lui-même.

ZUTTION Quentin. Chromatopsie. Ed. Lapin, 2018

une BD LGBT de 11 histoires qui explorent les thématiques du corps, de la métamorphose et des différents types de sexualités en disséquant les sentiments des personnages grâce aux couleurs qui leur correspondent.

LABELLE Sophie, Assignée garçon. https://assigneegarcon.tumblr.com/

Sophie est québécoise, institutrice, et auteure d’une bande dessinée dont elle publie les planches sur son site web Assignée garçon, qui raconte le quotidien de Stéphie, une fille transgenre.

TAGAME Gengoroh. Le mari de mon frère. Ed. Akata.

Yaichi élève seul sa fille. Mais un jour, son quotidien est perturbé par l’arrivée de Mike Flanagan, le mari de son frère jumeau… Suite au décès de ce dernier, Mike est venu au Japon, pour réaliser un voyage identitaire dans la patrie de l’homme qu’il aimait. Yaichi n’a pas alors d’autre choix que d’accueillir chez lui ce beau-frère homosexuel, vis-à-vis de qui il ne sait pas comment il doit se comporter.

3. Interculturalités

JUNG. Couleur de peau : Miel. Quadrants, 2007.

Un superbe récit sur l’identité, l’adoption et la façon dont on peut se construire entre deux cultures, ici coréenne et là belge. Une adoption pas toujours très réussie, contrairement à d’autres enfants.

ALPHONA Adrian, WILSON Willow. Ms Marvel.

Le renouveau de la super-héroïne est incarné par Kamala Khan, jeune pakistanaise musulmane qui prend les traits de Ms. Marvel bien malgré elle. En pleine crise d’adolescence Kamala se pose beaucoup de question notamment sur son identité et la religion.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s