La transidentité dans les livres / littérature jeunesse et adolescente

Ce billet s’appuie sur le travail effectué par Julie Granier, bibliothécaire, et s’intéresse à la représentation de la transidentité dans la littérature. Afin d’orienter et d’encadrer ses recherches, elle s’est concentrée sur la production éditoriale de 2018 à aujourd’hui, en France. Son constat est que les personnages LGBTQIA+ sont de plus en plus représentés dans la production éditoriale francophone, qu’il s’agisse de littérature, de documents cinématographiques ou de jeux vidéo.

Ce premier billet s’intéresse à la représentation de la transidentité et des personnes transgenres dans les albums, romans et bande-dessinées. Cette première partie couvrira la littérature jeunesse et adolescente. 

Introduction

Il convient, pour commencer, de s’attarder sur la terminologie employée. Selon l’Association Nationale Transgenre (ANT) :

“Genre »

Identité sexuée psycho-sociale. Rôle social, par exemple masculin ou féminin, et identification à la classe d’individus qui jouent ce rôle. Le genre résulte de stéréotypes culturels qui définissent les comportements masculins et féminins. Le genre n’est pas nécessairement congruent au sexe : une personne mâle peut très bien s’identifier au rôle lié féminin et être ainsi de genre féminin. Les genres « homme » ou « femme » ne sont que des conventions culturelles très réductrices pour étiqueter un ensemble complexe de traits de personnalité. Chaque être humain a en lui, à la fois, des traits de personnalité jugés féminins et des traits jugés masculins. Il existe donc plus de deux genres dans l’humanité mais une multiplicité. En outre, le genre est auto-déclaratif : seule la personne concernée peut déclarer son identité de genre.”

“Transgenre » (personne)

Est transgenre toute personne qui ne s’identifie pas complètement au rôle social culturellement assigné à son sexe, sans se croire pour autant atteinte d’un « trouble d’identité de genre » ou d’un syndrome, et qui se libère de toute croyance en des rôles sexués naturels et intangibles (cf. essentialisme). Il s’agit avant tout de vivre libéré de l’ordre symbolique et de ses sous-produits tel l’hétéro-patriarcat. Personne qui assume un genre, binaire ou pas , différent de celui qui lui a été assigné à la naissance au vu de ses organes génitaux. Ayant rompu avec la binarité sociétale liant sexe et genre, une personne transgenre vit son identité de genre en effectuant parfois, pour des raisons diverses (faciliter son insertion sociale, choisir sa sexualité, …), des modifications corporelles.”

“Transidentité »

Néologisme créé par le mouvement transgenre, par opposition au terme « transsexualisme ». Façon de vivre qui ne coïncide pas avec le rôle culturellement et arbitrairement assigné aux personnes de son sexe. La concordance entre le genre (identité sexuée psycho-sociale) et le sexe (identité sexuée physique) n’a de sens que si on a intégré le conditionnement d’une culture, qui assigne un rôle social – donc l’identité de genre qui lui correspond – à chaque sexe.”

“CIsgenre » (personne)

Personne dont le genre est relativement en adéquation avec le rôle social attendu en fonction du sexe. Exemple : dans la culture occidentale, une personne possédant un corps femelle et se vivant comme une femme.”

Un glossaire plus complet autour de la transidentité est disponible sur le site de l’ANT.

Il est important de préciser également qu’il existe une multiplicité d’identités de genres au-delà d’homme ou femme, comme une multiplicité de façons d’exprimer son genre. Néanmoins, d’autres genres comme non-binaires sont moins représentés dans la production éditoriale par conséquent vous en trouverez peu ci-dessous.

Quelques références bibliographiques pour illustrer ce billet :

  • Je suis Camille, …

Je suis Camille écrit par Jean-Loup Felicioli et paru aux éditions Syros en 2019 est sans doute un des seuls, sinon le seul album proposé aux plus jeunes autour du sujet de la transidentité. Sans compter “Julian est une sirène” de Jessica Love paru chez Pastel en 2020 et dont je reparlerai dans un prochain billet. C’est un album qui s’adresse aux enfants à partir de 8 ans, selon le site RicochetIl met en scène Camille, une jeune fille qui fait sa rentrée en sixième, et dont nous découvrons progressivement qu’elle est une jeune fille trans, assignée garçon à la naissance, et qui a pu exprimer son genre librement au sein de sa famille et auprès de ses ami•e•s. Un bel exemple d’ouverture et de respect qui valorise et rend visible la transidentité auprès du jeune public et offre la possibilité à chacun•e de se découvrir et de s’inscrire dans la diversité humaine. Il est possible de feuilleter l’album en ligne via ce lien. A noter que l’album est soutenu par l’ANT qui propose aux mineur•e•s transgenres et aux familles un guide en complément, accessible en ligne, afin d’aider à la libre expression de son genre : “Si mon genre m’était conté…”.

  • … unique en mon genre.

La production littéraire adolescente et young-adult n’est pas en reste ces dernières années avec de très belles réussites. Dans une collection parue aux éditions Gulf Stream, Charlotte Bousquet et Jaypee proposent Barricades, une bande-dessinée mettant en scène une jeune adolescente trans. On découvre ici les difficultés que peuvent rencontrer les adolescent•e•s transgenres : souffrance, rejet, tentative de suicide. Rappelons que selon l’étude “Suicide attempts among transgender and gender non-conforming adults” menée par l’American foundation for suicide prevention et The Williams Institute en 2014, le suicide chez les personnes transgenres est 7 fois plus élevé que chez les personnes cisgenres. Heureusement, la fin est positive pour l’héroïne et illustre le chemin souvent délicat vers l’acceptation de soi.

  • Dans un contexte plus positif, Sophie Labelle, autrice et illustratrice, propose la série de bande-dessinée Ciel parue aux éditions Hurtubise en 2018 et 2019. Deux tomes disponibles en version physique et numérique. La bande-dessinée, qui reprend des personnages apparaissant sur son blog BD “Assignée garçon, met en scène Ciel, adolescente transgenre, dans sa vie de tous les jours entre ami•e•s et études.

  • La collection “D’une seule voix”, proposée par les éditions Actes Sud Junior, a publié en janvier 2020, le court roman Météore écrit par Antoine Dole. Une nouvelle fois, on y découvre le cheminement long et douloureux de Sara, adolescente trans.

  • Après tout ceci, force est de constater que les hommes trans sont peu voire pas représentés dans la littérature adolescente. Un roman aborde le sujet par un biais fantastique, il s’agit de “Trois garçons écrit par Jessica Schiefauer et paru chez Thierry Magnier en 2019. Alors que Kim, jeune fille de quatorze ans, découvre une plante qui la transforme en garçon le temps d’une nuit, elle entame une quête d’identité. A noter également la courte pièce de théâtre parue chez L’école des Loisirs, “Au pied du grillage pousse un oranger” de Philippe Gauthier, même si la transidentité du personnage principal n’est pas le coeur du récit.

  • Et puis il y a la bande-dessinée Le prince et la couturière de Jen Wang paru en 2018 chez Akileos qui nous invite à découvrir le prince Sébastien qui profite des nuits parisiennes sous l’identité de Lady Cristallia. Son identité de genre n’est pas précisée mais on peut penser que le prince est gender-fluid ou non-binaire.

Sources : 

https://rainbowtheque.tumblr.com/

La chaîne Youtube de Mx Cordélia

http://mademoisellecordelia.fr/la-master-liste-lgbt-de-cordelia/ 

3 réflexions sur “La transidentité dans les livres / littérature jeunesse et adolescente

  1. Bonjour, où peut-on avoir accès aux recherches de Julie Granier sur la représentation de la transidentité dans la littérature ? Merci !

  2. Pingback: Les bibliothèques sensibles au genre - Bibliothèque publique d'information - Centre Pompidou (professionnels)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s