La Bibliothèque pour enfant et la lutte contre les stéréotypes de genre : mémoire de recherche

Talia de Rugeriis a terminé son master Politique des Bibliothèques et de la Documentation à l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences ce l’Information et des Bibliothèques (ENSSIB) en 2021 par la présentation de son mémoire La Bibliothèque pour enfant et la lutte contre les stéréotypes de genre, sous la direction de Mina Bouland, chargée de développement en lecture publique à la médiathèque départementale du Nord et responsable de la commission Jeunesse de l’Association des Bibliothécaires de France (le mémoire est en accès libre sur le site de l’ENSSIB). L’équipe de Légothèque lui laisse la parole pour présenter son mémoire.

J’ai eu l’occasion, en 2020 et 2021, de m’interroger sur le possible rôle de la Bibliothèque pour enfants dans la lutte contre les stéréotypes de genre. Divisé en trois parties, ce mémoire débute par un retour historique sur l’émergence de la Bibliothèque pour enfants, se poursuit par un regard critique sur les liens entre enfance et mouvements de lutte contre les stéréotypes de genre, pour se terminer sur une enquête – étude sur les pratiques des professionnels des bibliothèques autour de la lutte contre les stéréotypes.

Quelle légitimité pour les bibliothèques dans la lutte contre les stéréotypes de genre ?

Avant tout, il était important de comprendre quelle légitimité les bibliothèques jeunesse avaient vis-à-vis de la lutte contre les stéréotypes de genre. Mes recherches m’ont permis de la trouver dans un premier temps au sein des missions principales de la bibliothèque jeunesse en France, et ce dès sa naissance, dès l’Heure Joyeuse, dans les années 1920. Il y aurait ainsi un rôle historique d’information et de lutte contre les inégalités, y compris celles de genre.

Aujourd’hui, les réflexions menées par les bibliothécaires existent et sont nombreuses : elles permettent de prolonger cette légitimé. En témoignent les nombreuses publications, dans la Revue des Livres pour Enfants notamment, les ouvrages professionnels, tels que la très récente Boite à outils de l’ENSSIB, et journées professionnelles, consacrés au sujet. Les entretiens et le questionnaire que j’ai menés avec des professionnel.le.s montrent que leur intérêt pour accompagner une société en mouvements et de plus en plus éveillée aux questions d’égalité, est réel et efficace. Cet intérêt se décompose en autant de tentatives de répondre aux demandes des enfants, mais aussi de tous les publics de la bibliothèque, qui semblent solliciter de plus en plus la bibliothèque sur ces sujets. Celle-ci semble alors disposer de toutes les ressources nécessaires pour apporter des réponses diversifiées et alternatives aux offres culturelles dominantes. Les collections et l’action culturelle sont autant de moyens de médiation efficaces. Le fait que la bibliothèque soit un lieu gratuit, ouvert et relativement neutre permet ainsi de proposer un espace et des expériences permettant à l’individu de « se construire » , de « trouver sa place » et de comprendre les débats du monde. On n’est pas loin des safe place souhaitée par certains groupes dominés.

La légitimité des bibliothèques dans la lutte contre les stéréotypes de genre est également une affaire d’État. En effet, étant un service public, elle se doit de s’inscrire en cohérence avec le gouvernement qui mets en avant l’enjeu de la lutte contre les stéréotypes depuis plusieurs années.

Ainsi sortie des logiques marchandes pour être un service public largement ouvert, la bibliothèque a le potentiel d’offrir des représentations diversifiées et une information accessible à un public divers et large, qui ne les trouverait pas nécessairement dans les autres lieux qu’il fréquente.

Quel est le programme ? Collections et actions culturelles

Mon mémoire s’efforce de rendre compte de l’état des forces qui s’appliquent dans les pratiques professionnelles pour lutter contre les stéréotypes de genre. Il y a des pratiques d’acquisition et désherbage plus ou moins formalisées et plus ou moins alimentées par des veilles particulières. L’offre éditoriale semble parfois être un frein. Si les professionnel.le.s peuvent avoir l’habitude de refuser un titre en raison des stéréotypes qu’il diffuse, l’inverse ne semble pas être systématique, du fait de la qualité graphique ou éditoriale estimée insuffisante. Certaines bibliothèques ont fait le choix de prioriser le critère de la diversité des représentations dans les albums, parfois au-delà du critère de qualité graphique ou éditoriale. D’autres bibliothèques mettent en place des fonds spécifiques au genre : ces espaces, qui contiennent la plupart du temps des ressources pour les enfants, sont une réelle opportunité de rendre visible l’engagement de la bibliothèque sur ces sujets.

Les collections constituées de sorte à présenter un panel diversifié de représentations de genre sont nécessairement investies dans la vie de la bibliothèque, et par exemple au sein de la programmation des animations et des accueils de classe. Les résultats de mes deux enquêtes démontrent un panel d’actions à destination des enfants (ou concernant la lutte auprès d’eux) assez diversifié quant aux thématiques du genre. On trouve des lectures, des expositions, des temps d’échanges, des jeux, des spectacles, des projections de films, des ateliers créatifs, des temps d’écoute, etc. Il m’a alors semblé intéressant de présenter ces résultats sous forme d’un tableau qui permettrait d’identifier ces différents types et de voir quelle diversité l’action culturelle peut invoquer contre les stéréotypes de genre. Les partenariats et les collaborations semblent alors indispensables, tant pour la mutualisation de ressources permettant la mise en place d’une programmation culturelle, que pour développer les compétences internes ou pour toucher de nouveaux publics.

Le regard des tutelles

Les bibliothécaires font parfois face, dans leurs démarches, à l’incompréhension de certaines tutelles, voir à de la censure. Néanmoins, il semblerait que c’est souvent l’indifférence qui domine. Cette situation perpétue le fait que la lutte contre les stéréotypes de genre en bibliothèque jeunesse relève d’initiatives personnelles de bibliothécaires ou des équipes. L’appui de la direction des structures auprès de leurs agent∙e∙s peut être un moyen de contrebalancer ces situations. Il m’a semblé cependant important de finir en citant les exemples de municipalités qui encouragent leurs bibliothèques dans leurs projets de lutte contre les stéréotypes, que ce soit par la formation des agents, par un soutient financier ou en communication ; ou encore en accordant une place stratégique à la bibliothèque dans la politique globale de lutte contre les stéréotypes.

Conclusions et perspectives

Ainsi, un large panorama de réflexions autour des questions d’égalité de genre est visible dans les bibliothèques de France. Différents niveaux d’action des bibliothèques sont concernés : l’accueil, les animations, les services aux publics, les collections, la communication… Ces actions peuvent être discutées en équipe ou menées plus solitairement, être générales ou plus spécifiques : les situations sont diverses mais témoignent d’un réel intérêt des professionnel.le.s des bibliothèques jeunesse.

Mon mémoire tente ainsi de présenter ces réflexions, dans une approche historique et contemporaine, grâce aux riches témoignages des bibliothécaires de toute la France agissant dans des structures aux missions et aux situations différentes. J’avais également l’envie, dans ce travail, de constituer une boîte à outils permettant aux intéressé.e.s de trouver des ressources accessibles pour lutter contre les stéréotypes de genre.

En guise d’épilogue

Mon travail de recherche s’est terminé en juin 2021. Depuis, j’ai pu mettre en place dans la médiathèque où je travaille un accueil de classe « égalité filles-garçons » qui a tout de suite été identifié par les enseignant.e.s et qui a remporté un vif succès. Celui-ci est proposé pour des élèves allant de la moyenne section au CM1. Je place ci-dessous l’une des trames de cet accueil que j’utilise auprès des plus grand.e.s ainsi que la sélection d’ouvrages que nous avons constituée pour l’accompagner, qui pourraient vous intéresser ou même vous inspirer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s