Suggestions de lectures côté sciences humaines et sociales

Cette semaine, varions les plaisirs : regardons du côté des sciences humaines et sociales et partageons quelques suggestions de lectures en lien avec les sujets qui intéressent la Légothèque !

Ne nous libérez pas, on s’en charge : une histoire des féminismes de 1789 à nos jours / Bibia Pavard, Florence Rochefort, Michelle Zancarini-Fournel

Une sociohistoire du féminisme sous toutes ses formes, mouvements sociaux, courants de pensée, évolutions lentes et luttes sporadiques. Les historiennes questionnent la diversité des féminismes à travers le temps et leurs liens avec les luttes contre les inégalités sociales, raciales et de genre.

Les grandes oubliées : pourquoi l’histoire a effacé les femmes / Titiou Lecoq

A chaque époque, des femmes ont agi, dirigé, créé, gouverné mais elles n’apparaissent pas dans les manuels d’histoire. Du temps des cavernes jusqu’à nos jours, l’auteure passe au crible les découvertes les plus récentes, analyse les mécanismes de la domination masculine et présente quelques vies oubliées.

L’homme préhistorique est aussi une femme : une histoire de l’invisibilité des femmes / Marylène Patou-Mathis

L’auteure critique la vision patriarcale de la préhistoire. Lorsque la discipline naît au XIXe siècle, elle n’est conduite que par des hommes qui projettent sur ces temps anciens leur vision d’une femme procréatrice au rôle social limité à l’éducation des enfants et aux tâches domestiques. Or, les récentes découvertes archéologiques montrent les femmes moins soumises, plus robustes et inventives.

Beauté fatale : les nouveaux visages d’une aliénation féminine / Mona Chollet

Actuellement, le corps féminin est sommé de devenir un produit, de se perfectionner pour mieux se vendre. Entre banalisation de la chirurgie, tyrannie du look, anorexie, M. Chollet interroge le rapport au corps et à soi en décortiquant la presse féminine, les discours publicitaires, les blogs et les séries télévisées.

Le genre du capital : comment la famille reproduit les inégalités / Sibylle Gollac, Céline Bessière

Les études sociologiques s’arrêtent généralement à une vision globale de la société. Ici les autrices s’attachent à une autre forme d’échelle : la famille. Ainsi, elles présentent les inégalités femmes-hommes qui s’aggravent encore de nos jours. Divorce, héritage, mères isolées, autant de facteurs aggravant la situation financière des femmes. Le patriarcat s’exerce partout…

Une écologie décoloniale / Malcolm Ferdinand

Chlorodécone, agent orange, sécheresse au Chili : ce sont toujours les plus pauvres et les personnes racisées qui sont les plus exposées aux pollutions et aux maladies qu’elles provoquent. De ce constat, l’auteur rappelle la nécessité d’une justice environnementale, basée sur une lecture écologie et antiraciste. Rappelant le travail de Ramzyg Keucheyan, Malcolm Ferdinand redonne les clefs historiques à l’installation d’un racisme environnemental dont il place l’origine à la mise en place du système économique des plantations. Basant son propos sur les luttes marronnes dans les Caraïbes, il explique comment, par les actions conjuguées de la plantation agricole et de l’esclavage s’est constituée une base idéologique à l’héritage encore vivace. Il utilise le terme de « plantationocène » (forgé par Anna Tsing et Donna Haraway) pour décrire les processus de destructions des terres (bananes, caoutchouc etc), des manières d’échanger et des relations sociales entre humains et avec le non-humain. D’une plume très lyrique, Malcolm Ferdinand déroule un argumentaire construit et logique liant philosophie, histoire et écriture poétique. Un livre important.

Transfuge de sexe : passer les frontières du genre / Emmanuel Beaubatie

Loin des images fantasmés et imaginaires des personnes trans, l’auteur décrit les diversités qui traversent les ressentis et les parcours. Des femmes trans qui vivent un déclassement social, aux hommes trans qui sont, au contraire, dans un mouvement ascendant ; des plus aisé‧e‧s aux plus démuni‧e‧s ; consacrant une longue partie à la sexualité et concluant sur la mutation des ordres de genre, l’auteur analyse les difficultés et les divergences de parcours. En utilisant une grille d’analyse matérialiste pour expliquer les parcours des personnes trans, Emmanuel Beaubatie offre une réflexion nécessaire.

Chère Ijeawele / Chimamanda Ngozi Adichie

Dans ce court manifeste, l’autrice nigériane donne des conseils concrets aux parents et aux futurs parents. Tirés d’expériences concrète, ils visent à transmettre aux enfants, et notamment aux petites filles, une éducation non sexiste et féministe en déjouant les pièges de la société et de la tradition. Un texte à offrir à tous les futurs parents !

Noire n’est pas mon métier / Collectif

Ce livre se compose de témoignages d’actrices françaises noires réunis par Aïssa Maïga. Chacune y raconte son parcours ou parfois juste une anecdote et y livre sa vision du monde du cinéma français, et plus largement de la société. Ces témoignages dépeignent un univers souvent raciste et sexiste. On y décrit ici une volonté forte de changement et on devine comment ces femmes pourraient changer la donne !

Une réflexion sur “Suggestions de lectures côté sciences humaines et sociales

  1. Pingback: Tour de veille – avril 2022 – Légothèque

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s