J-2 avant le congrès ABF : parlons des WC !

Comme tous les ans depuis la création de la commission, nous serons présent.e.s lors du congrès de l’ABF. Nous vous donnions la semaine passée le détail de nos activités. Mais parmi nos actions lors du congrès, il reste un point dont nous ne vous avons pas encore parlé : les toilettes !

En effet, de jeudi 15 à samedi 17 juin, les toilettes qui seront proposées aux congressistes seront mixtes.

giphy

Image de présentation de toilettes mixtes (GIF)

Les toilettes mixtes au congrès : on n’a rien inventé

Comme leur nom l’indique, des toilettes mixtes sont accessibles à toutes et à tous. Cela signifie que peu importe votre genre, vous pouvez librement utiliser les toilettes. Cette initiative est inspirée de ce qui se fait lors des congrès de l’association des bibliothèques américaines (ALA).

Partager des toilettes mixtes est sans doute nouveau pour vous, mais nous vous invitons à tenter cette expérience sociale de remise en cause des stéréotypes de genre. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter le caractère inclusif de ces espaces !

Un but assumé : l’inclusion

Le premier but d’avoir des toilettes non genrées lors du congrès de l’ABF est de garantir que les toilettes soient inclusives, c’est-à-dire que les personnes trans se sentent libres d’utiliser les toilettes sans crainte. Les personnes trans sont victimes de violences et de discriminations, c’est-à-dire de transphobie. Bon nombre d’agressions de personnes trans ont lieu dans les toilettes. Nous estimons qu’il est de notre responsabilité de permettre à toute personne de se sentir en sécurité lors du congrès.

Le deuxième objectif est d’ouvrir la discussion sur nos pratiques professionnelles : comment accueille-t-on des personnes LGBT dans nos équipements respectifs ? S’assure-t-on d’un espace accueillant et sûr ? En effet, on a vu depuis plusieurs années nos collègues américains s’interroger en profondeur sur leur façon d’accueillir les personnes LGBT. Qu’en est-il en France ?

Pour en savoir plus sur l’accueil des personnes LGBT et le fait de créer pour elles un lieu accueillant, n’hésitez pas à lire les éléments suivants ou à venir rencontrer les membres de la commission Légothèque vendredi sur le stand ABF, entre 12 et 13h. Nous échangerons volontiers avec vous sur les thématiques sur lesquelles nous travaillons.

Voici des éléments qui peuvent permettre de répondre aux questions que les congressistes pourraient se poser

Sur la différence entre identité de genre et orientation sexuelle, on peut se référer à la personne Gingenre.

Sur la réalité de la transphobie en France, on peut lire le dernier rapport annuel de SOS Homophobie, pp.46-52 :

https://www.sos-homophobie.org/sites/default/files/rapport_annuel_2017.pdf

Et parce qu’une chanson vaut toujours mieux qu’un long discours, nous vous laissons avec cette vidéo, réalisée aux Etats-Unis suite aux prises de position de Donald Trump contre les toilettes mixtes :

Une nouvelle revue : le Journal of Critical Library and Information Studies

La parution d’un nouveau titre dans le monde des publications scientifiques est souvent un événement fort. Quand un tel titre porte sur les sciences de l’information et des bibliothèques, c’est toute notre communauté qui est concernée.

Depuis 2017, c’est le cas du Journal of Critical Library and Information Studies, dont l’arrivée en dit beaucoup sur l’évolution de nos pratiques professionnelles. Les contributeurs et contributrices de cette revue en libre accès traitent des sciences de l’information et des bibliothèques en tant que Critical Librarians. Mais de quoi parle-t-on ?

Qui sont les Critical Librarians ?

Figurine de Lego soldat révolutionnaire

Lire la suite

Le meilleur de notre veille #30

Comme chaque mois, nous vous proposons de revenir sur les choses que nous avons vues, lues et entendues ici et là. Des liens que nous regroupons et dont vous nous présentons une sélection sur ce blog.

Lire la suite

Bibliothèque vivante et migrant-es : comment faire ? L’exemple suédois

Depuis deux ans maintenant, plusieurs bibliothèques en Suède ont expérimenté une forme particulière de bibliothèque vivante : « emprunte un-e Suédois-e ».

La Suède a une histoire de l’immigration récente très riche, portée par l’arrivée de demandeurs d’asile venant d’Afrique et du Moyen-Orient. Les événements de cette dernière année en Europe ont eu pour conséquence en Suède une immigration encore plus importante, que les services de l’Etat accueillent de façon active.

Les bibliothèques ont une part importante dans le dispositif d’accueil des migrant-es. Elles accompagnent les personnes dans l’apprentissage de la langue en travaillant avec les centres d’apprentissages, organisant des visites et proposant des collections adaptées.

 

Catalogue de la bibliothèque vivante de Falun

Catalogue de la bibliothèque vivante de Falun

Lire la suite

Une certification LGBT pour les bibliothèques ? L’exemple de la Suède

En Suède, l’acceptation des personnes LGBT est forte, relativement à d’autres pays comme la France [1].

Depuis sept ans maintenant, la plus grande association LGBT, la RFSL, propose une certification LGBT auprès des « organisations » dont les services publics, qui permet d’assurer que le service fait preuve d’efforts continus à l’attention des publics HBTQ (Homo-, Bisexuel-les, Trans et Queers, qui est l’acronyme consacré en Suède). Le processus permet d’attester que le service propose à ses usagers un « safe space » et des services qui leurs sont adaptés.

Lire la suite

Le meilleur de notre veille #8

Ce mois ci encore, nos activités de veille nous ont permis de repérer pas mal de ressources intéressantes.

Lire la suite