Littérature et banlieue #2 – Boumkoeur de Rachid Djaïdani

Second épisode de notre série « Littérature et banlieue ». Pour continuer à voir la banlieue autrement, au-delà des clichés : Boumkoeur, de Rachid Djaïdani (publié au Seuil en 1999, puis aux Points).

      9782020789950rachid-djaidani-1

                                  ©Points                           ©Première

Premier roman, Boumkoeur raconte la vie de Yaz, « 21 hivers ». La vie dans sa cité, entre anecdotes, affaires et petites histoires. Loin des caricatures de banlieue, des violences et des misères, il est plutôt question de nuancer les poncifs banlieusards.

Yaz ne fait pas partie d’une bande; rejeté par les autres (c’est une « mauviette »), il ne peut compter que sur l’amitié de Grézi. Sa mission ? Informer Yaz des histoires du quartier, pour lui permettre d’écrire son livre, ses aventures.

La qualité du mélange des langues fait le véritable atout de Boumkoeur. On y lit du verlan, du gitan, de l’arabe, de l’anglais et « un peu de français quand même ». Pour un résultat percutant, une poésie rythmée, slammée. Après la lecture, le sentiment de justesse, d’authenticité ne nous quitte plus.

Et comme ce sentiment persiste, autant suivre Rachid Djaïdani dans ses deux autres romans ! Mon nerf et Viscéral , tous deux parus au Seuil.

Mon nerf raconte également la vie d’un jeune de banlieue; ses pensées et souvenirs se dévoilant dans ses allers-retours banlieue/psychiatre.

Viscéral relate la vie de Lies, un jeune homme « de cité », qui gère son taxiphone, donne des cours de boxe aux enfants du quartier, aux détenus de la prison voisine, et tente le cinéma. Un récit entre espoir et inquiétude, la banlieue se posant ici en véritable frein à l’affranchissement.

   9782020630856-0-18431490820_couverture_hres_0

      ©Seuil

Et comme le talent peut être multiforme, Rachid Djaïdani est également scénariste, réalisateur et comédien. Son film Rengaine a notamment été nommé aux Césars 2013, dans la catégorie Meilleur premier film.

Bibliothèques et citoyenneté au programme de la journée d’étude ABF Nord-Pas de Calais

Comment la Bibliothèque remplit ses missions de lieu-ressource pour le citoyen de demain ? telle était la question posée lors de la journée d’étude du groupe régional Nord Pas-de-Calais de l’ABF.

Plusieurs interventions et retours d’expérience ont illustré cette large thématique de la citoyenneté.

ateliermedia_3

Journée d’étude à la nouvelle médiathèque de Carvin

Lire la suite

Une formation pour promouvoir l’égalité des sexes en médiathèque

La production éditoriale –historique et actuelle – ne participe que sagement à la lutte contre les stéréotypes, à la promotion de l’égalité des sexes. L’ancrage des clichés sexistes reste fort. Si certains auteur.es et maisons d’éditions se sont emparées du sujet, les médiathèques ont naturellement un rôle à tenir et accompagnent ces débats, à travers leur offre documentaire et par l’action culturelle proposée.

Dans un processus de sensibilisation des personnels à ces thématiques, la formation continue est primordiale. L’offre est maigre, mais existe !

 Retour sur la formation «  Promouvoir l’égalité des sexes en médiathèque par un travail sur les collections et sur l’action culturelle », proposée par le CNFPT Nord Pas-de-Calais.

Pascale Pruvot est responsable jeunesse et action culturelle de la médiathèque Aimé Césaire (Réseau des idées – Médiathèque de Tourcoing). Elle entame sa réflexion sur la formation continue en constatant la persistance des stéréotypes véhiculés par l’offre documentaire à destination du public jeunesse. C’est l’album Marre du rose, de Nathalie Hense et Ilya Green (Albin Michel) qui lui a servi de support dans sa promotion d’une offre documentaire, et culturelle, diversifiée.

 Sans tout dévoiler, petit échantillon de cette formation… Lire la suite