Trois questions à Chrystel Grosso, centre de documentation du Planning Familial

Nous vous avions exposé sur ce blog en février les activités du centre de documentation du Défenseur des droits à travers trois questions posées à son responsable, Guillaume Adréani. Nous poursuivons cette série de découverte des services documentaires qui interviennent dans les champs d’intérêt de la commission Légothèque avec celui du Planning Familial.

IMG_9752

Est-il bien nécessaire de présenter cette institution, tant son influence sur le mouvement féministe et l’évolution du statut des femmes en France est importante depuis plus de soixante ans ?  Lire la suite

Publicités

Trois questions à Guillaume Adréani, centre de documentation du Défenseur des droits

Respect des droits et libertés, promotion de l’égalité : ces valeurs si importantes au regard de la vie des citoyens sont portées par Défenseur des droits ; elles sont aussi au cœur des actions de Légothèque pour le pluralisme des collections en bibliothèque. Nous avons donc souhaité présenter les activités du Défenseur des droits à travers les services offerts par son centre de documentation.

Défenseur_des_droits_-_logo

Cette autorité indépendante, dirigée par Jacques Toubon, intervient dans les domaines de la lutte contre les discriminations, de la sauvegarde des droits de l’enfant, de la défense des usagers des services publics et du respect de la déontologie de la sécurité. Lire la suite

Bibliothèque vivante et migrant-es : comment faire ? L’exemple suédois

Depuis deux ans maintenant, plusieurs bibliothèques en Suède ont expérimenté une forme particulière de bibliothèque vivante : « emprunte un-e Suédois-e ».

La Suède a une histoire de l’immigration récente très riche, portée par l’arrivée de demandeurs d’asile venant d’Afrique et du Moyen-Orient. Les événements de cette dernière année en Europe ont eu pour conséquence en Suède une immigration encore plus importante, que les services de l’Etat accueillent de façon active.

Les bibliothèques ont une part importante dans le dispositif d’accueil des migrant-es. Elles accompagnent les personnes dans l’apprentissage de la langue en travaillant avec les centres d’apprentissages, organisant des visites et proposant des collections adaptées.

 

Catalogue de la bibliothèque vivante de Falun

Catalogue de la bibliothèque vivante de Falun

Lire la suite

Une certification LGBT pour les bibliothèques ? L’exemple de la Suède

En Suède, l’acceptation des personnes LGBT est forte, relativement à d’autres pays comme la France [1].

Depuis sept ans maintenant, la plus grande association LGBT, la RFSL, propose une certification LGBT auprès des « organisations » dont les services publics, qui permet d’assurer que le service fait preuve d’efforts continus à l’attention des publics HBTQ (Homo-, Bisexuel-les, Trans et Queers, qui est l’acronyme consacré en Suède). Le processus permet d’attester que le service propose à ses usagers un « safe space » et des services qui leurs sont adaptés.

Lire la suite

Retour sur la bibliothèque vivante Questions de genre

Chose promise, chose due : voici un retour sur la bibliothèque vivante du congrès ABF de Strasbourg !  Cet atelier était proposé par Légothèque en partenariat avec la médiathèque Olympe de Gouges de Strasbourg et la Commission à l’égalité femmes-hommes de la Ville de Strasbourg.

Une bibliothèque vivante, qu’est-ce que c’est ?

Pour commencer, un petit rappel sur le concept de la bibliothèque vivante (initié-es, passez ce paragraphe !).

Une bibliothèque vivante fonctionne comme une bibliothèque classique : il s’agit d’emprunter un livre pour une durée déterminée, de le lire et de le rapporter à la bibliothèque. À la différence que les livres sont des êtres humains, représentant des groupes fréquemment soumis à des préjugés. La bibliothèque vivante se déroule généralement sur une demi-journée. Il s’agit de discuter environ 15 à 30 minutes avec l’un des « livres vivants » qui évoque son parcours, raconte une facette de sa vie ou de son métier et répond aux questions de la personne l’ayant « emprunté ».

Créée en 2000 au Danemark par l’association Stop the violence, la bibliothèque vivante est une manière innovante de promouvoir le dialogue et l’ouverture à l’autre. Ce moment d’échange permet de rencontrer des personnes que l’on n’aurait jamais osé aborder auparavant, ou de discuter de sujets que l’on a du mal à comprendre.

« Ne jugez pas un livre à sa couverture » - CC by 2.0 University of Essex

« Ne jugez pas un livre à sa couverture » – CC by 2.0
University of Essex

Lire la suite

« Tous genres bienvenus » : Retour sur un festival dédié au genre dans les médiathèques de Wallonie-Bruxelles

Fin 2014, tous les PointCulture de la fédération Wallonie-Bruxelles proposaient durant 3 mois différents évènements autour du genre : le festival « Tous genres bienvenus ».

programmation du festival Tous genres bienvenus

PointCulture : les médiathèques de la fédération Wallonie-Bruxelles

Médiathèque proposant des CD, des DVD et des activités de médiation culturelle (on n’y trouve pas de livres, qui sont eux accessibles dans les bibliothèques belges traditionnelles), PointCulture est une « plateforme de découverte dédiée à toutes les disciplines artistiques, [qui] propose une programmation riche de conférences, ateliers, concerts, expositions et projections autour de son Plateau média et de son Agora en collaboration avec le secteur culturel. Subventionné par la Fédération Wallonie-Bruxelles, ses missions sont l’information, la diffusion, la médiation culturelle et le prêt de ses collections musicales et cinématographiques. »

programmation Tous genres bienvenus

« Tous genres bienvenus » : Rendre visible l’impact des stéréotypes

En octobre, novembre et décembre 2014, 8 expositions, 2 colloques, 9 conférences/débats, 4 projections et 14 ateliers ont été proposés dans les différents PointCulture, à Bruxelles, Charleroi, Liège, Louvain-la-Neuve, Namur et Ixelles. De l’atelier « Trans pour les NULles » à la journée « Féministe, toi-même ! », la riche programmation du festival, s’appuyant sur 30 partenaires associatifs et institutionnels, et ponctuée de moments festifs, pourra donner des idées aux bibliothécaires français-e-s.

Pour en savoir plus :

sur PointCulture (PDF)

sur le bilan du festival Tous genres bienvenus