Laïcité et égalité : pour une posture professionnelle non discriminatoire

Le rapport « Laïcité et fait religieux dans les bibliothèques publiques » réalisé en septembre 2016 par l’Inspection générale des bibliothèques (IGB) rappelle le rôle fondamental des bibliothèques en terme d’accès à l’information, de construction de l’esprit critique, d’éducation aux médias, de lieu de débat.

Riche d’enseignements à de mutiples niveaux, l’étude mentionne les actions réalisées par différentes bibliothèques autour des thématiques de la laïcité et des valeurs républicaines à la suite des attentats de 2015 en France. Nécessaires et répondant à une attente, les nombreuses conférences ou expositions existants sur ces thématiques touchent cependant essentiellement un public acquis, et aborder la question de manière frontale peut même être contreproductif dans certains contextes, souligne le rapport.

Issue d’une formation-action conduite par plusieurs centres de ressources Politique de la ville (Profession Banlieue à Saint-Denis, Trajectoire Ressources à Montbéliard, Résovilles à Nantes), la synthèse « Laïcité et égalité : pour une posture professionnelle non discriminatoire », menée par Dounia et Lydia Bouzar, aborde la laïcité sous un angle pragmatique. Destinée d’abord au secteur socio-éducatif, les constats de cette synthèse peuvent également être éclairants pour la pratique professionelle des bibliothécaires. Lire la suite

Littératures et « francophonie » #1 – Je n’ai qu’une langue, ce n’est pas la mienne / Kaoutar Harchi

« Suffit-il d’écrire dans la langue de Molière pour êre reconnu comme un « écrivain français » ? Ou la littérature entretient-elle, en France, un rapport trop étroit avec la nation pour que ce soit si simple ? »i

Lire la suite

Ne suis-je pas une femme ? Femmes noires et féminisme / bell hooks

« « Ne suis-je pas une femme ?« , telle est la question que Sojourner Truth, ancienne esclave, lança en 1851 lors d’un discours célèbre, interpellant féministes et abolitionnistes sur les diverses oppressions subies par les femmes noires : oppression de classe, de race, de sexe. Héritière de ce geste, bell hooks décrit dans ce livre paru en 1981 aux Etats-Unis les processus de marginalisation des femmes noires. Elle livre une critique sans concession des féminismes blancs, des mouvements noirs de libération, et de leur difficulté à prendre en compte les oppressions croisées. Un livre majeur du « Black feminism », un outil nécessaire à tou-te-s à l’heure où, en France, une nouvelle génération d’Afroféministes prend la parole. »

ne-suis-je-pas-une-femme-couv

Lire la suite

Les 30 féministes que personne n’a vus venir ; nous sommes tous des féministes

Bibliothécaires, voulez-vous doper vos stats de prêt avec un livre en bichromie taupe/orange fluo préfacé par Beth Ditto (Beth Ditto –> le groupe Gossip) ? Chiche ! Vous nous en direz des nouvelles.

La promesse : un ouvrage de moins de cent pages à la mise en pages soignée (Enora Denis). Trente portraits numérotés et présentés en doubles-pages.

Le verdict : l’accueil est généreux, les portraits décalés, souvent drôles, toujours pertinents. Ce palmarès parlera donc autant aux connaisseurs.euses de la cause qu’aux néophytes, et on gagnera surtout à en rire d’abord et en discuter ensuite.

30feministes Lire la suite

Assignée garçon

il_570xN.718007563_fmxa

Aujourd’hui sur le blog, nous vous proposons de découvrir la web-série dessinée « Assignée garçon », qui est publiée sur Tumblr depuis 2014, et ce plusieurs fois par semaine.

Cette série, écrite par Sophie Labelle raconte le quotidien de Stephie, une jeune fille trans*. Au travers de situations en famille, à l’école ou encore dans la rue, les différents épisodes aident à comprendre les réalités et difficultés auxquelles sont confrontées les personnes trans. En abordant ces questions, le Tumblr contribue à l’inclusion des personnes trans au sein de la société, et nous invite à réfléchir à notre façon d’aborder la question. Le webcomic constitue une base de ressources et d’information pour les questions de transidentité et le cissexisme**.

Si Sophie Labelle s’inspire de ce qu’elle a pu vivre en grandissant, elle constate également que les enfants trans sont peu, voire pas du tout mis en scène dans la littérature. Or, l’inclusion passe aussi par ce chemin : pouvoir s’identifier à des figures littéraires, se reconnaitre dans des histoires, trouver des réponses à des questionnements sont autant d’outils que de moyens de se divertir. Parler de ces questions permet aussi aux adultes de mieux se positionner face à ces questions : connaitre c’est comprendre.

Si vous voulez suivre le quotidien de Stephie, Sophie Labelle est présente sur Facebook et Twitter.

Quelques définitions :

* Transgenre (ou trans): personne dont l’identité de genre ne correspond pas (ou plus) à celle que l’état civil lui a assigné à la naissance.
* Cisgenre (ou cis): personne dont l’identité de genre est en concordance avec le genre qui lui a été assigné à la naissance.
** Cisexisme: pensée selon laquelle le sexe est identique au genre, invisibilisant de fait les personnes transgenres. Par exemple, penser que les menstruations ou la grossesse sont exclusivement féminins est cisexiste.

Sources des définitions :
La Transyclopédie : http://www.desailessuruntracteur.com/m/La-Transyclopedie-tout-savoir-sur-les-transidentites–un-ouvrage-de-reference_a39.html
– Blog Jim Howl: http://internetpuke.blogspot.fr/p/blog-page.html?m=1

L’accueil des primo-arrivant-es dans les bibliothèques françaises

L’accueil des primo-arrivant-es recouvre des situations et des besoins diversifiés, et participe du rôle des bibliothèques à « encourager le dialogue interculturel et favoriser la diversité culturelle », comme le préconisent L’IFLA et l’UNESCO, dans le Manifeste sur la bibliothèque publique de 1994.

Le mémoire de Lola Mirabail, Lecture publique et immigration(s) L’accueil des primo-arrivants dans les bibliothèques françaises fournit un état des lieux sur la prise en compte de la question migratoire par les bibliothèques de lecture publique (partie 1), une analyse des différents publics migrants (parties 2) et enfin des modalités d’action pour (re)penser l’accueil des immigré-es en fonction de leurs besoins (partie 3).

Nous vous livrons ici, pêle mêle, quelques extraits ayant retenu l’attention de Légothèque. Lire la suite