Appels à communication pour le congrès IFLA 2016

Chaque année, le congrès international de l’IFLA nous fait voyager dans le monde entier. Après Lyon en 2014, Le Cap en 2015, cette année, rendez-vous est donné à Columbus, Ohio. La thématique pour cette nouvelle édition: Communication. Collaboration. Community.

Le congrès de l’IFLA, c’est l’occasion, pendant une dizaine de jours, de penser les bibliothèques, les collections, les usagers, les services … au prisme de l’international. Différentes contributions peuvent être apportées: conférences, posters, participation aux groupes de travail, traductions, visites de bibliothèques ou encore meetings extérieurs.

Aujourd’hui, nous relayons les appels à communications déjà publiés, aussi bien pour les meetings satellites que les cycles de conférences programmés (dont les dates pour soumettre peuvent déjà être dépassées, mais qui nous semblent intéressantes à suivre), pour compléter l’article que nous avons publié il y a deux semaines sur la pré-conférence DocuQuer organisée par le groupe d’intérêt spécial LGBTQ users. Lire la suite

La bibliothèque : tour de babel moderne

En voilà une bonne question ou un beau projet, non ? C’est celui de la section « services des bibliothèques aux populations multiculturelles » de l’IFLA. Leur nouvel appel à communication vient de paraitre et il semble que beaucoup de bibliothèques françaises auraient à partager sur ce thème. En voici la traduction :

La bibliothèque : Tour de Babel moderne. Favoriser le passage de l’individu à l’être social : le rôle du multiculturalisme pour la compréhension mutuelle

Lire la suite

Légothèque de retour de l’IFLA 2013 : poster et groupe LGBTQ

Deux membres de Légothèque étaient présents cet été à l’IFLA Singapour.

Nous vous épargnons le compte-rendu exhaustif de l’évènement que vous pouvez revivre à travers :

Lire la suite

Multiculturalisme et Genre à l’IFLA

L’IFLA, association internationale des bibliothécaires, est organisée en section et en groupes d’intérêts spéciaux. Un certain nombre de ces groupes travaillent tout au long de l’année sur les thématiques qui nous intéressent ; d’autres s’y consacrent de manière plus ponctuelle à l’occasion des conférences (open session) organisées pendant le congrès annuel. Nous vous invitons à une découverte de ces groupes.

IFLA World Library and Information Congress 2013, Singapore

La commission FAIFE

Commençons d’abord par la commission FAIFE qui se consacre à la liberté d’expression. Ce groupe a publié un certain nombre de textes, notamment des guides sur la liberté d’expression, la lutte contre la corruption, la circulation de l’information sur le Sida…Il sont aussi rédigé un code d’éthique des bibliothécaires, qui existe en une dizaine de langues, mais malheureusement pas en français. S’il vous vient l’envie de traduire le code, cela serait certainement très appréciée par la commission FAIFE. Les thématiques de ce groupe ne concernent pas directement légothèque, mais dans beaucoup de pays, la question de la lutte contre les stéréotypes s’accompagne bien entendu d’un besoin de redéfinir la liberté d’expression.

La section : Services des bibliothèques aux populations multiculturelles / Library Services to Multicultural Populations

Cette section s’intéresse aux services proposées pour servir au mieux soit des populations diverses ou plus particulièrement des groupes numériquement minoritaires sur un territoire du point de vue culturel ou linguistique. Ils ont aussi un travail de publication et de mise à jour de guides et ont ainsi publié un guide sur les communautés multiculturelles et surtout le Manifeste des bibliothèques multiculturelles signé IFLA et Unesco. Ce manifeste est disponible aussi en Français.  Ils publient aussi une newsletter dans laquelle vous pouvez suivre les actions de cette section. Newsletter qui parait deux fois par an, mais uniquement en anglais. Pour savoir ce qui anime les membres de cette section ou simplement pour avoir des informations variées sur la question des services aux populations multiculturelles, vous pouvez vous inscrire à leur liste de diffusion. Pour 2013, cete section a lancé un appel à communication sur le thème suivant : « Indigenous knowledge and multiculturalism in LIS education and library training: infinite possibilities », à savoir la formation au multiculturalisme (…) dans les formations de bibliothécaires. c’est un thème qui peut intéresser soit des bibliothèques qui proposent des services multiculturels et qui ont un regard sur les besoins des bibliothécaires pour savoir mettre en place ces services, soit des enseignants et des formateurs. Les propositions sont à faire en anglais, mais l’intervention pourra se faire en français, car cette section demande toujours une traduction simultanée. N’hésitez pas à envoyer une proposition !

Le groupe d’intérêt spécial : questions indigènes

Ce groupe dépend de la section précédemment décrite mais est tout à fait autonome sur les conférences organisées, les publications…S’il dépend d’une section c’est qu’il ne réunit pas assez de membres inscrits pour être officiellement une section. C’est souvent le cas pour des points très spécifiques. Ce groupe propose quelques textes clés pour amorcer des discussions autour de ce thème. Il semblerait que cette année le groupe ne propose pas de conférence seul, mais le thème de sa section mère abordant les questions indigènes répond aussi à la demande du groupe.

Le groupe d’intérêt spécial : RELINDIAL

Ce groupe est tout nouveau ; il est né l’an dernier et a pour vocation le dialogue entre les religions notamment à travers les bibliothèques religieuses. Pour donner un exemple, la bibliothèque universitaire de l’université Catholique de Paris y est engagée. Ils proposent aussi une conférence cet été avec un appel à communication sur le thème des outils permettant un meilleur partage de l’information sur les religions. La question du multiculturalisme touche aussi bien sûr la question des cultures religieuses, spirituelles et nous vous signalons donc la possibilité de participer à cette conférence.

Le groupe d’intérêt spécial : Women, Information and Libraries

Ce groupe s’intéresse aux femmes bibliothécaires, aux femmes public de bibliothèques, aux femmes sources d’informations. Ce groupe a aussi une liste de diffusion à laquelle vous pouvez vous abonner et propose chaque année une conférence pendant le congrès. Vous pouvez retrouver les archives sur le site. Pour l’été 2013, au congrès annuel, le groupe va lancer un appel à communication sur le thème : « LIS professionals in the East contributing to improve women’s lives », soit la contribution des professionnels des sciences de l’information et de la bibliothéconomie à l’amélioration de la vie des femmes en Asie. Pour rappel, le congrès se passe à Singapour, d’où la thématique choisie. L’appel n’a pas encore été relayé, mais il ne saurait tarder.

Autres sections et groupes

D’autres groupes ou sections proposent pour 2013 des conférences sur ces thématiques, mais de manière tout à fait exceptionnelle. Le groupe d’intérêt spécial, histoire des bibliothèques, propose cette année une conférence sur le thème : Colonial and Post-Colonial Perspectives on Libraries, Readers, and Book Culture in Asia. Là encore l’appel n’a pas encore été lancé.

La section Théorie et Recherche en bibliothéconomie (LTR : Library Theory and Research) propose cette année le thème de la diversité pour sa conférence : « Diversity in libraries: research reflecting theoretical approaches and practical experimentation ». Pour cette conférence aussi la traduction simultanée a été demandée.

Comme on peut le voir, l’IFLA est riche en propositions sur les thèmes qui intéressent Légothèque et nos lecteurs. Tous ces appels à communication donneront lieu, certes à une conférence, mais aussi à la publication des articles sur le site web de l’IFLA. Quand les articles seront disponibles, nous vous les indiquerons.

Un poster sur les collections LGBT en bibliothèque

Avant de vous parler de ce poster, un petit rappel sur la signification de LGBT : Lesbienne, Gay, Bi, Trans.

J’étais donc à l’IFLA cet été pour le congrès annuel. La session des posters était particulièrement riche puisque près de 200 personnes ou établissements ont présenté un poster. Parmi ceux-ci le poster d’une collègue hongroise d’une bibliothèque médicale. Noemi Somorjai a présenté dans son poster 6 points qui lui semblent importants :

1/la date à laquelle l’homosexualité a été enlevée des maladies psychiatriques listées par l’American Psychiatrist Association (1973) et d’un autre côté des théologiens catholiques qui reconnaissent à leur en tour (en 2011 !) que l’homosexualité n’a pas de raison d’être considérée comme un péché.

2/le rapport entre % d’homosexuels dans la population américaine (5-8%) et le % de collections LGBT dans les bibliothèques américains (- de1%). Ce rapport pose bien entendu la question de ce que doivent refléter nos collections. Anne-Marie Bertrand a dit dans un article du BBF de 2005 que la démocratisation est « la réduction de l’écart entre la composition de la société et la composition des publics. » Ne faut-il pas alors penser que le même rapport doit se retrouver dans la composition des collections ?

3/Le public LGBT est bien plus représenté sur le Net : 35% contre 5 à 8% dans la société. Là encore, ce sont les chiffres aux Etats-Unis. On ne sera pas bien étonnés de ce chiffre compte-tenu du relatif incognito que l’on peut avoir en consultant des pages web, par rapport au fait de rentrer dans une bibliothèque pour consulter des documents. Quoiqu’il en soit, pour un bibliothécaire, les sites web orientés LGBT peuvent être des pistes pour compléter une collection.

4/le taux de suicide, intérêt pour le suicide, tentatives…est 3 à 7 fois plus haut chez les homosexuels que chez les hétérosexuels. Ce chiffre éclairera peut-être tous ceux qui pensent que la « tolérance » (Quel mot affreux et insupportable !!!) fait bien les choses et que tout va bien depuis la révolution sexuelle.

5/Les personnes élevées par des couples homosexuels ne comptent pas plus d’homosexuels dans leurs rangs que ceux élevés par des parents hétérosexuels. Des enquêtes ont été réalisées sur ce sujet depuis longtemps. L’article cité dans le poster date de 2001. à l’heure où on parle de mariage homosexuel en France, d’adoption…les bibliothèques françaises vont avoir à cœur de compléter leurs collections et leurs animations autour de l’homoparentalité. Il n’est pas impossible qu’une partie du public s’en indigne en ressortant de vieux arguments de peur de la contamination. N’hésitez pas à nous le dire, nous vous trouverons les enquêtes et les chiffres.

6/Le dernier point est spécifique à l’action des bibliothèques autour des problématiques LGBT : avoir un comportement d’accueil convenable, développer des collections orientées, penser au multimédia et pas seulement à l’imprimé, faire un catalogue gay-friendly avec des mots clés adaptés en n’hésitant pas à s’appuyer sur des partenariats avec des associations, faire du lieu de consultation de la collection un espace confortable et enfin avoir un espace sécurisé. Autant je souscris complètement aux premières propositions, autant j’ai des doutes sur l’espace sécurisé. Que l’on veuille un espace sécurisant, soit, mais l’espace protégé porte le risque d’un espace cloisonné. La décision de la Bibliothèque Municipale de Lyon de faire de son point G une collection non pas spatiale mais disséminée dans toutes les collections de la bibliothèque me parait plus intégrante. Je serais ravie d’avoir vos avis dans les commentaires.

voilà pour la présentation de ce poster, que je vous pouvez voir ci-dessous.

Poster présenté à l’IFLA 2012 par Noemi Somorjai

Surtout n’hésitez pas à commenter les 6 points du poster de Noémi et si vous-même avez pour projet de présenter des posters sur ce thème (ou un des autres thèmes auquel notre groupe s’intéresse) dans différents congrès, prévenez-nous et nous ferons un article sur votre réalisation.

Raphaëlle