Le meilleur de notre veille #4

À quelques jours de l’ouverture du Congrès de l’ABF, où la commission sera présente, voici le quatrième épisode des meilleures ressources glanées ces dernières semaines via notre fil Twitter et sur notre compte Diigo. N’hésitez pas à vous abonner à ces comptes pour être tenu au courant de notre activité, notamment, des évènements liés à nos thématiques !

Dans le cadre de la 9e édition du Lyon BD Festival, l’exposition Héro(ïne)s propose d’illustrer et de faire réfléchir à la disproportion des représentations homme/femme au sein de la BD. Cette exposition s’accompagne d’un dossier mis en œuvre par le Labo Junior Sciences Dessinées qui apporte un regard universitaire.
http://labojrsd.hypotheses.org/2204

En septembre, se tiendra en France le premier congrès sur les études de genre organisé par l’Institut du Genre. Durant trois jours, les 500 participants inscrits assisteront à des conférences et rencontres sur douze thématiques (politique, territorialités, genre, arts et littératures, sexualités, hétéronormativités, LGBT, …).
http://cafaitgenre.org/2014/06/10/1er-congres-des-etudes-de-genre-en-france/

En parallèle, l’association Mnemosyne a mis en lumière un document passé inaperçu. Il s’agit d’un rapport d’orientations stratégiques sur les études de genre, remis à la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche en novembre 2012. Au travers de vingt propositions, des experts donnent des pistes pour donner à la recherche sur le genre la place qu’elle devrait tenir dans l’enseignement et la recherche.
http://www.mnemosyne.asso.fr/mnemosyne/rapport-du-ministere-de-lenseignement-superieur-et-de-la-recherche-novembre-2012/

Un entretien de Christine Delphy, auteure et chercheuse au CNRS dans le domaine des études féministes et des études de genre. Dans cet entretien, elle aborde la notion de l’Autre, des Autres et de comment ils sont construit par les Uns qui parlent pour eux, renforçant leur position dominante. Son discours est à la fois anti-raciste et féministe.
http://lmsi.net/La-construction-de-l-Autre

GENRE !
Un livre édité par la maison d’édition Des ailes sur un tracteur regroupant trente auteurs de tous horizons (chercheurs, praticiens, …). Avec trente définitions et dix fiches auteurs, l’ouvrage balaye l’essentiel pour comprendre les concepts et notions autour du genre, en mettant l’accent sur son utilité sociale et politique.
http://www.desailessuruntracteur.com/GENRE–Un-livre-collectif-pour-comprendre-et-en-finir-avec-les-rumeurs_a107.html

Au moment où le genre suscite le débat, le Dictionnaire genre et science politique ne fait pas seulement l’état des savoirs dans ce domaine. L’ouvrage rappelle également que le politique implique toujours des partages sexués qui le définissent, et que l’intégration récente des questions de genre dans la sphère politique pose de nouvelles questions.
http://www.laviedesidees.fr/Le-genre-le-politique-et-les.html

Le site du Guardian nous propose une infographie sur les droits des homo, bi et trans. Elle a été réalisée à l’occasion de la journée du 17 mai, journée mondiale de lutte contre l’homophobie. Elle permet d’explorer les droits et les discriminations dont ils sont victimes.
http://www.theguardian.com/world/ng-interactive/2014/may/-sp-gay-rights-world-lesbian-bisexual-transgender

Nous vous donnons rendez-vous dans un mois pour le 5e épisode !

Séminaire sur les cultural studies et les bibliothèques

En partenariat avec l’enssib, nous organisons un séminaire sur les cultural studies et les bibliothèques. Ce séminaire est gratuit et ouvert à tous et se tiendra le mardi de 17h à 19h.

Les cultural studies ont pénétré lentement mais sûrement le monde universitaire français en faisant éclater les cadres classiques de pensée -nationaux, disciplinaires…- des sciences humaines. Les institutions culturelles et notamment les bibliothèques sont un objet d’étude privilégié pour des études pluridisciplinaires en sciences humaines, tant ce sont des lieux à la fois politiques, sociologiques, historiques…Par ailleurs, l’accueil de publics, au pluriel, amène nécessairement à s’interroger sur les barrières, frontières et passerelles entre les individus d’une même société mais de genre, catégorie sociale et/ou culture différentes. En ce sens, il nous semble que la question de comment (re)penser les bibliothèques à l’aune des apports des « cultural studies » mérite d’être posée et ce séminaire de recherche tâchera d’apporter des pistes pour nourrir la réflexion sur le sujet.

Nous vous donnerons aussi vite que possible les dates exactes et les noms des intervenants, mais voici déjà la liste des thèmes qui seront abordés dans leur ordre chronologique.

  1. Présentation du séminaire et contextualisation de la problématique dans les bibliothèques françaises
  2. Les cultural studies en France ?
  3. Politique culturelle, institutions culturelles et cultural studies
  4. Cultural studies et bibliothèques : le point de vue français
  5. Cultural studies et bibliothèques : le point de vue anglosaxon
  6. Cultural studies et bibliothèques : le point de vue espagnol
  7. Cultural studies et bibliothèques : le point de vue allemand
  8. Cultural studies, genre et institutions culturelles

Surtout, n’hésitez pas à nous contacter pour toute question sur ce séminaire.

Raphaëlle

Des carnets d’hypothèses sur le genre

Vous connaissez les carnets d’hypothèses ? Non ? Ce sont des carnets de chercheurs, comprenez par là des blogs tenus par des chercheurs, hébergés sur une plateforme créée par le Cléo (le même Cléo que Revues.org). Parmi les derniers nés des carnets, deux concernent le genre :

Genre, politique et sexualités : http://gps.hypotheses.org/

Genre et guerre : http://genreguerre.hypotheses.org/

Parmi les carnets plus anciens, on note aussi

Genre et classes populaires : http://gcp.hypotheses.org/492

Preuve s’il en est besoin, que le champ disciplinaire du Genre se porte plutôt bien.

Pour nous, bibliothèques, ces carnets sont de bonnes pistes à suivre. Ils peuvent être intégrés dans nos signets ou peuvent nous fournir des titres pour des acquisitions ou des intervenants pour des conférences. Bref, des blogs à suivre.

Raphaëlle

Histoire des femmes à la BnF

La BnF lance tous les ans un appel à chercheurs pour traiter de sujets se rapportant à ses fonds. Parmi tous les sujets proposés cette année, il y en a spécifiquement sur l’histoire des femmes à la bibliothèque nationale.

Logo BnF

Voici le descriptif du sujet :

L’histoire des femmes à la Bibliothèque nationale se lit en filigrane de nombreuses études historiques menées sur telle ou telle époque, mais aucune étude d’envergure n’a encore été lancée sur le sujet au delà de quelques articles biographiques consacrés à quelques personnalités marquantes, lectrices ou membres du personnel de la Bibliothèque. La richesse des archives de la Bibliothèque sur ce thème ne cesse toutefois d’être prouvée et se prête à tous types de recherches, de l’approfondissement d’une thématique particulière jusqu’à une grande synthèse originale, sans exclure aucune discipline ni méthodologie.

Les sources permettent de dégager une périodisation caractéristique de la féminisation dans les institutions publiques et de la société française : les premières ouvrières des ateliers de restauration du Second Empire, les premières lectrices, la première femme directeur de département (Myriam Foncin nommée en 1942 à la tête du département des Cartes et plans), la rupture du plafond de verre et l’accès aux fonctions de direction et d’administration générale.

La spécificité de la BnF aujourd’hui peut également constituer une piste d’intérêt, avec un recrutement des agents largement indifférent au sexe dans l’attribution des affectations, magasiniers porteurs de charges y compris. Aux échelons supérieurs de l’organigramme, l’établissement public présente un management supérieur presque absolument équilibré entre hommes et femmes depuis le niveau des chefs de service : est-ce une caractéristique de la Bibliothèques ou des bibliothèques, des établissements culturels en général, un modèle transposable dans d’autres institutions ?

Volumétrie : à préciser en fonction de la problématique retenue.

Pistes de recherche : Pouvant s’inspirer de domaines aussi variés que la bibliothéconomie et l’histoire des bibliothèques, mais aussi la sociologie et les études de genre, cette recherche pourra également s’appuyer dans un premier temps sur les travaux antérieurs consacrés à la Bibliothèque (thèses, mémoires, articles), qui permettront de constituer une indispensable bibliographie commentée. Le recours aux archives administratives (dont les rapports annuels et les études internes sur les emplois et les personnels), aux archives orales, mais aussi aux publications (catalogues ou expositions dirigées par des conservatrices, récits de lectrices, réseaux sociaux…) devrait assurer une visibilité forte aux résultats obtenus : publications, présentations en lien avec le comité d’histoire de l’institution, éventuellement valorisation d’une partie des sources par la numérisation.

Si vous êtes intéressés, vous avez jusqu’au 30 mars 2012 pou prendre contact avec Aurélien Conraux, chef de la Mission pour la gestion de la production documentaire et des archives. Tél. 01 5379 5019, aurelien.conraux@bnf.fr