Texte Fondateur

Nous sommes des bibliothécaires ayant souhaité réfléchir sur des problématiques autour de la construction de soi et de la lutte contre les stéréotypes.

Il nous semble, en effet, que nos établissements ont véritablement un rôle à jouer dans la libre diffusion de la culture et, partant, peuvent amener le public à découvrir et s’ouvrir au monde qui l’entoure sous toutes ses formes.

Ainsi, il apparaît plus précisément que les questions liées au multiculturalisme, aux genres (rapports hommes/femmes mais aussi masculins/féminins), à l’orientation sexuelle et sentimentale, sont des domaines qui nous permettent en tant que professionnels de repenser nos missions, nos services, et par là-même nos espaces et l’accès à nos collections.

La construction de soi

Si le monde est un « espace en crise », pour reprendre l’expression de Michèle Petit , non pas uniquement d’un point de vue économique mais également en fonction de l’accélération des transformations sociales, l’accroissement des disparités et des inégalités culturelles et sociales, il nous semble que la bibliothèque se doit de lui opposer un espace d’opportunités, favorisant la rencontre de l’autre en soi et facilitant la construction ou la reconstruction de l’individu.

Au droit à l’éducation, au droit à l’information et au savoir, il convient dès lors d’ajouter un droit d’accès à son histoire et sa culture d’origine comme un droit « de se découvrir et de se construire à partir d’un espace à soi, en y étant aidé par des mots qui parfois ont été écrits à l’autre bout de la Terre et qui en apprennent long sur [soi]-même, sur des régions de [soi que l’on n’avait] pas explorées ou pas su dire ».

La bibliothèque en tant qu’institution culturelle et plus encore, les bibliothécaires en tant que médiateurs du livre et de l’information, en tant que passeurs de culture, ont réellement un rôle à jouer dans la construction de l’individu en lui donnant accès à des collections et des espaces en lesquels il peut interroger, construire et affirmer ce qu’il est, ce qu’il souhaite être, ce qu’il se pense être.

Un espace de Rencontres

Accompagner l’expression des minorités doit permettre également de lutter contre les stéréotypes en favorisant des rencontres et, sinon créer des prises de consciences, du moins faciliter la prise en compte de la différence. L’enjeu devient de mettre en exergue les minorités afin de créer la surprise, de proposer tours et détours aux rencontres inattendues et d’encourager le dialogue.

De fait, si aucun texte légal en France n’affirme le rôle de la bibliothèque dans la société, de nombreux documents viennent au contraire le souligner depuis la charte du Conseil Supérieur des Bibliothèques (1991) au code de déontologie de l’ABF (2003), en passant par le Manifeste de l’IFLA sur la bibliothèque multiculturelle (2006) ou la déclaration universelle de l’Unesco sur la diversité culturelle (2002).

Concrètement donc, ces actions transparaissent à travers les différentes composantes de la bibliothèque. Soulignons une fois de plus l’importance de l’accueil, de la qualité de présence, le fait de considérer chacun comme un sujet, de se montrer disponible. Soulignons l’importance de proposer des collections, des animations abordant une multiplicité de points de vue, de ne pas favoriser uniquement la culture dominante, conditions sine qua non pour proposer des passerelles entre cultures. Il n’est alors pas important que les individus empruntent ou utilisent les ressources, au moins se sentent-ils reconnus et accueillis, au moins ouvre-t-on le lieu des possibles.

Un groupe ABF

C’est pourquoi, nous, bibliothécaires de divers établissements universitaires et municipaux, nous lançons ce groupe « bibliothèques, construction de soi et lutte contre les stéréotypes » au sein de l’Association des Bibliothécaires de France.

Parce que nous espérons promouvoir l’idée d’une bibliothèque non plus seulement ouverte et tolérante, mais aussi agissante, ce groupe « bibliothèques, construction de soi et lutte contre les stéréotypes » s’est donné pour objectif de partager des références, des actualités, des liens, des comptes rendus d’ouvrages ou de vidéos utiles à la communauté des bibliothécaires intéressé-e-s par ces questions. Pour atteindre ces objectifs, vont être mise en place un comité de lecture, une liste de diffusion, une veille partagée, ainsi qu’un rencontre annuelle sous la forme d’une conférence.

En espérant que ce groupe permettra de fédérer les énergies qui travaillent déjà en ce sens, créera de nouvelles synergies et fera émerger de nouveaux projets, nous vous souhaitons à toutes et à tous la bienvenue sur ce blog qui ambitionne de devenir un véritable outil collectif.

Raphaëlle Bats, Enssib

Thomas Chaimbault, Enssib

Philippe Colomb, BPI

David-Georges Picard, DRAC Alsace

2 réflexions sur “Texte Fondateur

  1. Pingback: Perspectives sur le blog de Légothèque | Légothèque

  2. Pingback: La frileuse mobilisation des bibliothèques municipales pour la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie | Les quatre fantas'bib

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s