Compte rendu du congrès de l’ABF 2022

Le 67e congrès de l’ABF s’est déroulé du 2 au 4 juin derniers à Metz. La légothèque était présente sur quatre moments forts.

La remise des prix du concours Chouettes Toilettes

Logo réalisé par Lucie Pécaut

Après une 1ere édition l’an passé, l’équipe du concours a relancé une nouvelle édition pour 2022. Six prix ont été décernés parmi les dossiers proposés.

L’intégralité du palmarès est à retrouver ici : Concours Chouettes Toilettes. Les établissements récompensés représentaient une palette diversifiée de bibliothèques : qu’il s’agisse de bibliothèques situées dans des villes de quelques milliers d’habitants, de bibliothèques universitaires et même des bibliothèques étrangères dans un pays francophone, tout le monde peut participer !

Cette heure passée avec le public a été l’occasion de discuter de la genèse et surtout de l’intérêt du concours.  Les discussions ont permis de rappeler qu’il avait pour but de mettre en lumière un accueil inclusif et bienveillant, où le public de nos établissements peut trouver des services utiles et un lieu agréable, de bons indicateurs de l’ambiance de l’ensemble du bâtiment.

De nombreuses questions ont été posées, ce qui a permis, par exemple, de rappeler au passage qu’aucun texte de loi n’impose, pour le public, des toilettes genrées. Les échanges ont également abordé le développement de toilettes plus écologiques, un critère qui est également pris en compte dans le choix du jury.

Une check-list a été établie par l’équipe pour commencer la réflexion sur un meilleur accueil dans cet espace.

Et chez vous, les toilettes sont-elles chouettes ?

La rencontre avec les commissions

Lors de cette édition, vous avez pu rencontrer trois membres de la commission et vous avez été nombreuses et nombreux à venir nous rendre visite ! Merci beaucoup pour votre intérêt et pour vos questions ainsi que vos remarques qui construisent aussi nos réflexions.

Si vous souhaitez nous poser des questions et/ou nous rejoindre, une seule adresse : legotheque@gmail.com

La bibliothèque vivante

Conçue en partenariat avec la commission AccessibilitéS, la bibliothèque vivante proposait la rencontre entre le public et 10 « ouvrages », c’est-à-dire dix personnes qui sont venues partager avec vous leur parcours et leur histoire. Sous titrée « Une histoire vraie pour briser les préjugés », ces rencontres ont attiré 80 personnes et ont été un moment apprécié.

L’atelier autour des fiches « Accueillir des personnes trans en bibliothèque »

Photo de trois paperboard qui reprennent les questions posées lors de l'atelier, avec les remarques des participants.

Suite à la création de la boîte à outils sur l’accueil des personnes trans en bibliothèque, la présentation d’une partie des fiches qu’elle contient a été proposée sous forme d’un world café. Ce format propose à plusieurs groupes de se pencher chacun sur un sujet, puis, au bout d’un certain temps de reprendre le sujet d’un autre groupe pour l’approfondir ou y opposer d’autres arguments.

Ce world café a été proposé en partenariat avec l’ANT, l’Association Nationale Transgenre, et Couleurs gaies, une association LGBTQI+ de Metz. Leur présence nous a permis d’avoir des voix d’usager·es des bibliothèques plutôt qu’uniquement professionnelles, notamment pour répondre aux interrogations des participant·es à l’atelier.

Les trois questions proposées étaient :

  • Un·e usagèr·e vous fait une suggestion d’achat. Un·e collègue vous fait remarquer qu’il s’agit d’un livre transphobe. Que faites-vous ?
  • Vous vous retrouvez face à un·e usagèr·e trans. Comment réagissez-vous ?
  • Qu’est-ce que vous pourriez proposer comme animation pour sensibiliser à la transidentité ?

Toutes les questions pouvaient être mises en lien avec certaines des fiches que nous avions créées.

Les participant·es ont soulevé de nombreux points, qui recoupaient ou pas nos propres propositions.

  • Concernant les collections, les premières remarques concernaient la vérification des informations : quelle maison d’édition, quel·le auteur·ice… La nécessité de s’appuyer sur la loi, ainsi que sur la politique documentaire, a été rappelée. Si l’ouvrage devait tout de même être acheté, des solutions de médiation ont été suggérées : écrire des « coups de gueule », mettre des avertissements, acheter d’autres documents pour contrebalancer, mettre dans un fonds particulier, etc.
  • Concernant l’accueil, les premières questions se sont posées sur la nécessité de genrer la personne, que ce soit à l’oral (« bonjour » plutôt que « bonjour monsieur/madame »), sur les courriers administratifs (lettres de rappel), ou dans les logiciels et questionnaires d’inscription. La question des toilettes a également été évoquée, ainsi que celle du pass sanitaire (qui a pu mettre en difficulté les personnes trans, à cause des problèmes de changement d’état civil).
  • Concernant les animations, de nombreuses idées ont été lancées : des heures du conte avec des personnages trans, des sélections de documents, des animations avec des partenaires associatifs, des projections de films, des bibliothèques vivantes, des animations avec des classes, des podcasts, etc. Des pistes pour faciliter la mise en œuvre de ces animations ont également été suggérées : proposer des formations et des journées de sensibilisation pour le personnel – et les élu·es, visiter des structures qui ont déjà des propositions fortes, etc.

Une réflexion sur “Compte rendu du congrès de l’ABF 2022

  1. Pingback: Tour de veille – Juin 2022 – Légothèque

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s